Une nouvelle offensive des armées camerounaise et nigériane permet de libérer 850 otages de Boko Haram à Kumtshe

BIR CAMEROUN(Investir au Cameroun, le mag de l’économie camerounaise) – Après l’opération de l’armée camerounaise du 14 février dernier, qui a permis d’infliger de lourdes pertes à Boko Haram dans la ville nigériane de Ngoshe, qui abritait un poste de commandement de la secte islamiste nigériane ; les forces de défense camerounaises, appuyées cette fois-ci par l’armée nigériane, ont fait une incursion dans la ville nigériane de Kumtse, du 23 au 24 février 2016.

Au cours de cette nouvelle opération, 850 otages de la secte Boko Haram ont pu être libérés, a annoncé le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Cette ville nigériane, située à 15 Km du Cameroun, selon les informations des autorités camerounaises, était jusqu’ici «l’une des principales bases logistiques et un important centre de décision et d’impulsion des actions criminelles ourdies, puis lancées par les terroristes de Boko Haram en direction du territoire camerounais».

En plus de la libération des otages, apprend-on, un important arsenal militaire a été saisi et des centres de fabrication de mines artisanales détruits. Une centaine de terroristes a été neutralisée. Deux militaires camerounais y ont perdu la vie, en sautant sur des mines. Il s’agit du sergent Aziz Nnang et du caporal Moussa Saïdou.

BRM

 

In the Spotlight

Le Pentagone cacherait des microbes plus anciens que les dinosaures

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

En analysant le matériel calcareux, utilisé lors de la construction du Pentagone, des scientifiques australiens y ont détecté des micro-organismes, plus vieux que les dinosaures. Des scientifiques de l’Université nationale australienne (ANU) ont constaté qu’une [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*