Une sénégalaise tuée par son mari ivoirien au Texas: Hermann Fulgence Gninia est accusé du meurtre de son épouse d’origine sénégalaise, Diossy Ndiaye

Hermann Fulgence Gninia est accusé du meurtre de son épouse d’origine sénégalaise, Diossy Ndiaye, âgée de 39 ans
Hermann Fulgence Gninia est accusé du meurtre de son épouse d’origine sénégalaise, Diossy Ndiaye, âgée de 39 ans

Etats-Unis : Un ivoirien du nom de Hermann Fulgence Gninia risque la peine de mort/les faits

Hermann Fulgence Gninia, un homme 41 ans originaire de la Côte-d’Ivoire, résident aux États-Unis dans l’État du Texas, risque la peine de mort.

Hermann Fulgence Gninia est un monstre qu’il faudra pendre haut et court. Cet ivoirien de 41 ans qui a  acquis la nationalité américaine a froidement tué sa femme, il y a quelques mois. la sénégalaise Diossy Ndiaye était âgée de 39 ans et mère de jumeaux. Le mari assassin n’a pas été attrapé que la semaine dernière.

Selon le journal, Les Echos, la police américaine a fait une autopsie avant de rendre le corps à al famille pour enterrement à Dakar. le gus a déclaré que sa femme avait faut une chute intentionnelle et avait cogné sa tète contre le lit alors qu’il était absent de la maison.

Des déclarations qui ont varié car il avait  que celle-ci s’est évanouie alors qu’il était dans une autre chambre. Il est mis aux arrêts et emprisonné dans une prison à Texas. La peine de mort existe toujours une exécution qui n’est pas exclue.

En effet l’homme de 41 ans qui bénéficie de la nationalité américaine a été mis aux arrêts mardi 14 juin, dans la banlieue de Dallas. Il est accusé du meurtre de son épouse d’origine sénégalaise, Diossy Ndiaye, âgée de 39 ans. Hermann Fulgence Gninia est poursuivi pour violence conjugale ayant conduit à la mort de son épouse par étranglement en janvier dernier.

Selon les autorités judiciaires du Texas, l’enquête pour établir l’homicide qui n’était pas évident à première vue, aura duré 5 mois.

Tout ce temps était nécessaire aux experts pour établir la cause du décès de Diossy N’diaye. Un avocat interrogé par les médias indique que l’accusé a plusieurs fois changé de versions, avant de finalement admettre la dispute fatale avec son épouse, en présence d’un de leur enfant de jeune âge.

Après avoir soutenu dans un premier temps devant les secours médicaux que son épouse s’était cognée la tête contre le lit durant une dispute, Ginia va reconnaitre sur la pression de la police l’avoir poussé à plusieurs reprises contre le sol avant de la saisir au cou durant une dizaine de secondes.

Ce dernier geste était nécessaire parce qu’elle ne voulait pas le laisser s’exprimer correctement face aux accusations qu’elle proférait contre lui. Diossy soupçonnait son époux d’avoir une relation extra-conjugale.

Pour attendre son jugement en liberté, une caution de 100 000 dollars est exigée à Hermann Fulgence Gninia. Le Texas est l’un des États américains qui appliquent la peine de mort.

apr-news.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*