Une théorie du complot qui se confirme: Twitter en lien avec les services secrets US ?

La rédactrice en chef de Sputnik, Margarita Simonian, a mis en garde les médias américains contre la «tendresse des mesures de rétorsion russes» après que Twitter a bloqué les publicités de RT et Sputnik plus tôt jeudi. Et cela bien que Sputnik n’ait jamais utilisé ce microblog pour diffuser ses publicités.

Peu après que Twitter a annoncé avoir bloqué toute publicité provenant des comptes de Sputnik et RT, sa rédactrice en chef a exprimé ses regrets:

«C’est très triste. Et le plus triste c’est que les médias américains en Russie vont apparemment ressentir toute la tendresse des mesures de rétorsion russes», a déclaré Margarita Simonianà Sputnik.

«A vrai dire, je ne croyais pas que Twitter était dirigé par les services secrets américains, cela me semblait une théorie du complot. Mais Twitter vient de le confirmer», a-t-elle ajouté.

Le ministère russe des Affaires étrangères a promis de réagir à l’action agressive de Twitter provoquée par «la pression d’une partie de l’establishment et des services secrets américains.»

Sputnik n’a jamais utilisé de publicité pour faire sa promotion sur la plateforme de la messagerie. Fatigués des nouvelles fournies par les médias mainstream, ses abonnés cherchent des sources d’informations alternatives.

Plus tôt dans la journée, la messagerie Twitter a annoncé qu’elle avait décidé de bloquer la publicité de tous les canaux appartenant à l’agence russe Sputnik et à la chaîne RT. Cette décision est en lien avec la coopération de Twitter à l’enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l’élection présidentielle américaine de 2016.

La Russie a rejeté ces accusations à plusieurs reprises. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov les a qualifiées d’«absolument infondées».

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*