Une très grosse arnaque de 60 briques autour de Wade et Viviane…Au Nom de Karim Wade

wade-60Tout est parti de la détention d’une brave militante du mouvement ASS-KAW (Action des Soutiens et de Solidarité à Karim WADE) de Tambacounda. Sa détention fait suite à une plainte de la Présidente du mouvement Asskaw, Hélène Della Chaupin qui accuse la militante ASS-KAW de Tamba d’avoir usurpé le nom ASS-KAW à des fins personnelles. Rappelons que Hélène Della Chaupin se dispute le contrôle de ASS-KAW depuis plus de deux ans avec un autre duo ; il s’agit de Hattab Ndiaye et de Moussa Mané.
Mais au-delà de cette querelle se cache une arnaque de plus de 60 millions…Et cette manne financière aurait été attribuée à ASSKAW par Me Abdoulaye Wade qui croyait aux objectifs de ce mouvement.
Xibaaru vous expliquera de fil en aiguille tout sur l’origine du conflit et les hommes autour. Vous comprendrez tout de cette rocambolesque arnaque autour de Wade.
Bienvenue dans la « Karimania », le business très lucratif que font certains souteneurs sous le dos de Karim Wade.
En effet Asskaw (Action des Soutiens et de solidarité à Karim Wade) a été mis en place par le trio Hélène Chaupin, Hattab Ndiaye et Moussa Mané à Paris. Ils ont tous un point commun, ils furent des adversaires farouches à Wade père, ils ont combattu le président Wade en 2012. On se rappelle tous des cortèges parisiens dirigés par Hélène Chauvin, militante de l’AFP pour exiger le départ de Wade. Et c’est cette même personne qui prétend défendre Karim Wade en 2015. Qui ne se souvient pas de l’appel de Hatta Ndiaye au second tour des élections de 2012, appelant à voter pour Mack Sall.
Ce n’est pas vrai ! Me diriez-vous ?
Et pourtant tout allait pour le mieux pour le trio. On les surnommait les inséparables. Mais suite à leur visite à Versailles au Président Wade en Juillet 2013, au nom de leur mouvement ASSKAW, toujours les trois, Hélène, Hatta et Moussa auraient demandé un soutien financier pour mener des actions au Sénégal pour la libération de Karim Wade. Ce que le président Wade a approuvé…Le montant du projet était de 60 millions de CFA.
Hélène Delà Chauvin, sœur de Souleymane Jules Diop, était chargée de faire le voyage pour récupérer l’argent à Dakar auprès de l’argentier attitré de Me Wade. Vous devinez certainement la suite…
Pour ses anciens compagnons, elle aurait empoché l’argent puis ensuite fait le jeu du chat et de la souris. Selon certains, Elle n’était plus joignable ; en gros le partage tant attendu des 60 millions est tombé à l’eau. Ses anciens compagnons auraient accusé Hélène d’avoir fait main basse sur le pactole alloué. Se sentant insultée et accusée à tort, Mme Chaupin décida alors d’exclure illico du mouvement les deux frondeurs à savoir Hattab et Moussa. Car pour ses proches, Hélène Della Chaupin n’aurait absolument rien reçu de Wade encore moins de l’argentier du PDS.
C’est la théorie du « too big to f ail », Hattab Ndiaye et Moussa Mané organisèrent la riposte, en créant à leur tour ASS-KAW avec un trait d’union.
Évidemment, ça rapporte de l’argent sans se fatiguer car Karim fait vendre, pourquoi s’en empêcher ? Le yoyo continue avec des dénigrements par presse interposée.
Bref, les militants et responsables politiques du PDS doivent savoir certains mouvements de soutien à Karim Wade sont de grosses machines à sous gérées par des professionnels basés aussi bien à Paris qu’à Dakar.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*