Union monétaire ouest africaine : La trésorerie des banques en difficulté

Le nombre de banques en déficit de constitution des réserves obligatoires est passé de trois à cinq dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). La révélation est faite dans le dernier rapport de politique monétaire dans l’Umoa de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Laquelle institution émettrice révèle que la trésorerie bancaire, mesurée à travers les soldes des comptes ordinaires et de règlement dans les livres de la Banque centrale, a baissé. La situation économique de la zone économique et monétaire ouest africaine devient de plus en plus préoccupante. En tout cas, si l’on se fie aux résultats de la dernière analyse de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest. En effet, la trésorerie bancaire, mesurée à travers les soldes des comptes ordinaires et de règlement dans les livres de la Banque centrale, a baissé. Selon le rapport de Décembre 2018 sur la politique monétaire dans l’Union monétaire ouest africaine (Umoa) rendu public, elle a baissé de 370 milliards de francs Cfa au cours du troisième trimestre 2018 pour se fixer à 1 631,8 milliards de francs Cfa à fin septembre 2018. Les économistes de la Banque centrale expliquent cette évolution par l’incidence négative des facteurs autonomes de -436,3 milliards de francs Cfa après + 678,7 milliards de francs Cfa au deuxième trimestre. Ce, relève-t-on, sur la période sous revue. Ce qui, d’après l’étude, a été atténuée par la hausse de l’encours des refinancements accordés par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest de +66,3 milliards de francs Cfa après -234,5 milliards de francs Cfa à fin juin 2018. En ce qui concerne la liquidité bancaire, la Banque centrale relève que la variation négative de l’offre autonome de liquidité des banques a été induite essentiellement par le solde négatif des transferts initiés par les banques. Il s’agit d’une perte de -1 020,4 milliards de francs Cfa qui a été atténuée par le retour des billets aux guichets des banques de +313,3 milliards de francs Cfa et le solde des opérations avec les Trésors de +270,8 milliards de francs Cfa. Par ailleurs, le document révèle que la trésorerie des banques hors refinancement de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest est toujours déficitaire. Il précise que la position structurelle de liquidité des banques ou trésorerie propre des banques, définie comme la trésorerie des banques hors refinancement de la Bceao, demeure déficitaire de 2 041,5 milliards de francs Cfa à fin septembre 2018 contre 1 605,2 milliards de francs Cfa trois mois plus tôt. Poursuivant, le rapport explique que les réserves requises des banques sur la période de constitution allant du 16 août au 15 septembre 2018 sont fixées à 672 milliards de francs Cfa. Sur cette même période, indique la même source, les réserves constituées par les banques sont ressorties, en moyenne, à 1 648 milliards de francs Cfa, excédant de 976,0 milliards de francs Cfa le niveau réglementaire minimal exigé. Par ailleurs, le rapport renseigne que par rapport à la situation de la période de constitution, allant du 16 mai au 15 juin 2018, les réserves excédentaires ont baissé de 243,6 milliards de francs Cfa, représentant ainsi 145,2 % des réserves requises contre 191,7 % le trimestre précédent. En conclusion, le rapport de politique monétaire dans l’Umoa souligne que le nombre de banques en déficit de constitution des réserves obligatoires est passé de trois à cinq. Adama COULIBALY

In the Spotlight

Boy Djinné Accuse : «Ma Détention Est Illégale Parce Que…»

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Depuis le Camp pénal de Liberté 6 où il est  incarcéré depuis sa capture en juillet 2016, Baye Modou Fall alias Boy Djinné parle de ses dossiers judiciaires en instance.  Dans une correspondance exclusive adressée à WalfQuotidien, il dénonce [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*