USA / G-B / France: 22 petits missiles ont simplement touché leurs cibles en Syrie. Tirs français = 0% de réussite

Selon les chinois, 0% des tirs français ont réussi. Bravo.

Pas plus de 22 missiles parmi les 105 annoncés par Washington, Paris et Londres ont atteint leurs cibles en Syrie lors de la frappe du 14 avril, a annoncé le chef du Commandement opérationnel principal de l’état-major russe, le général Sergueï Roudskoï.

Le chef du Commandement opérationnel principal de l’état-major russe, le général Sergueï Roudskoï, a précisé combien de missiles lancés par Washington, Paris et Londres le 14 avril ont atteint leurs cibles en Syrie.

«Le Commandement opérationnel principal de l’état-major russe a effectué une analyse détaillée des résultats des frappes. Les fragments des missiles récoltés, l’analyse des entonnoirs et du caractère des destructions permet de constater que parmi les 105 missiles annoncés comme ayant atteint leurs cibles, seuls 22 l’ont fait», a-t-il affirmé.

De plus, selon M. Roudskoï, seuls 13 missiles sur les 76 annoncés ont été détectés près du centre de recherches scientifiques de Barza.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense.

Le bombardement a été mené au prétexte d’une opération visant à éliminer les armes chimiques présumées de cet État, suite à l’attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l’objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d’éventuelles actions extérieures.

par wikistrike.com

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*