USA: La neutralité du net, c’est désormais du passé

Plus vous payez cher, plus ça va vite

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a décidé jeudi 14 décembre 2017 de mettre un terme à la neutralité d’internet. La décision, majeure, fait d’ores et déjà polémique, même si elle était attendue. La neutralité du Net est en effet un des principes fondateurs du réseau.

Tous les matins, vous vous rendez sur le site internet de votre radio préférée pour consulter les dernières nouvelles du monde. Mais voilà, aujourd’hui, la page met un temps fou à charger. Au bout de cinq minutes d’attente, vous perdez patience et un petit message apparaît : « pourquoi ne pas payer votre abonnement un peu plus cher pour consulter ce site plus rapidement ? »

Ce n’est pas le site de la radio qui est en cause : c’est votre fournisseur d’accès.
Bienvenue dans un monde sans « neutralité du Net ». Un monde où internet a plusieurs vitesses : plus vous payez cher, plus ça va vite. A l’inverse, moins vous payez, moins les informations chargent rapidement.

Les fournisseurs d’accès en rêvaient. C’est un moyen pour eux de faire payer les services qui génèrent beaucoup de trafic, comme les vidéos en streaming, qui nécessitent des infrastructures de plus en plus lourdes et chères, qui sont à la charge des fournisseurs.

L’abandon de la neutralité du net peut également avoir d’autres effets. Un fournisseur d’accès à internet qui possède également un journal d’information, ça existe. Sans neutralité, rien ne l’empêchera de dégrader l’accès aux sites de ses concurrents. C’est un effet qui ne touche pas au porte-monnaie, mais est bien plus pernicieux.

Lire plus

In the Spotlight

Présidentielle 2019 : Khalifa est-il le grand favori ?

by James Dillinger in A LA UNE 0

Au  regard de l’adversité politique du moment qui met en duplexe Idy et Khalifa Sall, l’on est en droit de se demander lequel des deux est le favori pour la présidentielle de 2019.A l’évidence   s’il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*