UTILISATION DES MOYENS DE L’ETAT A DES FINS DE CAMPAGNE Macky 2012 « tance » Mimi et Cie

Aminata Mimi toure et Macky sallAprès avoir appelé au vote sanction contre la majorité présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar, à l’occasion des élections locales de juin prochain, voilà la coalition Macky 2012 qui s’attaque directement à Aminata Touré, le Premier ministre, à son gouvernement voire à certains pontes de l’administration publique. Le principal grief reproché à ces responsables est relatif à l’utilisation dite « abusive et injuste » des moyens publics de l’Etat à des fins de campagne.

Réunie hier, mardi 20 mai 2014, afin d’examiner et analyser  la situation nationale et proposer des perspectives, la coalition Macky 2012 qui a porté la candidature de Macky Sall au premier tour de la présidentielle a en effet clamé « toute son indignation  face à l’utilisation abusive et injuste des moyens publics de l’Etat par le Premier ministre, des ministres, des directeurs généraux, des présidents de conseil d’administration de sociétés, des conseils de surveillance, des maires , des présidents de conseils régionaux et  ruraux sortants, à des fins de campagne ».
Devant ces faits qualifiés de « graves et avérés », les leaders de la coalition ont lancé un appel solennel à certaines organisations et autres mouvements assez reconnus de la société civile pour les inciter à mener  « une lutte farouche  contre cette violation flagrante de la loi ». Parmi ces institutions citoyennes, on cite notamment  le Forum civil et le mouvement  Y’en à marre. Dans cette invite, les populations ne sont pas également laissées en rade
Dans la foulée, la coalition Macky 2012 a demandé à la Commission électorale nationale autonome dirigée par le magistrat Doudou Ndir et « garante de l’équité, de la transparence du scrutin et de l’égalité des chances », selon Jean Paul Dias, Ibrahima Sall et cie de prendre « immédiatement » ses responsabilités.
Constatant en outre, d’après ses propres termes,  que « certaines autorités de l’actuel et de l’ancien régime  s’adonnent honteusement à des  achats de conscience avec de fortes sommes d’argent  surtout en banlieue », la coalition Macky 2012 a vivement interpellé  l’Ofnac (Office national de lutte contre la fraude et  la corruption) et la Crei (Cours de répression de l’enrichissement illicite) afin qu’ils s’autosaisissent pour s’enquérir de « l’origine de cette tontine ambulante qui fausse le jeu démocratique ».
A noter que ces flèches brandies particulièrement contre la majorité présidentielle interviennent dans la foulée de l’appel ouvert à voter, aux prochaines élections locales, contre Bennoo Bokk Yaakaar lancé  par les principaux leaders de Macky 2012. Après avoir accusé la coalition Bby dite tout simplement « virtuelle » de gérer le pays avec « incohérence et incapacité », les responsables de Macky 2012 avaient ainsi décidé  d’aller en compétition sous leurs propres listes et de mettre sur pied en direction de ces joutes de juin l’Alliance 2014.

Moctar DIENG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*