VALIDATION DE LA LISTE BBY DE TOUBA Abdoulaye Daouda Diallo vote…non parité

ministre_daouda_diallo_listeMalgré le tollé suscité par sa publication  en perspective des élections locales de juin prochain, la liste non paritaire de candidats déposée par la mouvance présidentielle dans la commune de Touba, sur pilotage du Khalife général des Mourides, est en passe de franchir les divers paliers de l’autorité administrative.

Pour preuve, le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a annoncé hier, mardi, que la liste de Touba est « bien recevable » d’autant qu’elle répond aux normes de la société sénégalaise. Une manière sans nul doute de légitimer le « viol » du Code électoral comme de la loi sur la parité, et de remettre à l’endroit la Cena ainsi que les organisations de femmes qui invitaient au respect strict de la loi. 

Abdoulaye Daouda Diallo est formel. La liste non paritaire de Bennoo Bokk Yaakaar à Touba est « bien recevable ». Mettant son grain de sel dans la polémique qui accompagne la publication par la mouvance présidentielle d’une liste ne respectant pas la parité dans la commune de Touba, le ministre de l’Intérieur a argué pour la validation de la liste en question pour diverses raisons.
Abdoulaye Daouda Diallo qui se prononçait en marge d’une cérémonie de réception d’un lot de véhicules pour l’administration territoriale et la police nationale, a affirmé de fait : « Nous penchons pour une application intelligente de la loi. Il faut qu’elle (la liste-ndlr) réponde aux normes de la société pour laquelle justement elle est sensée être appliquée. Nous pensons, pour l’instant, que la liste de Touba est bien recevable. Et sur cette base, on ira aux élections dans ces conditions ».
 
Poussant plus son argumentaire, le ministre de l’Intérieur fera remarquer d’ailleurs que, bien que la liste de Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) pour la commune de Touba Mosquée ne respecte pas la parité, elle ne gêne pas les acteurs politiques. « Aujourd’hui, nous avons pensé que c’est une liste, c’est vrai, qui ne respecte pas la parité, oui, mais qui ne gêne pas les acteurs politiques en jeu. Parce que vous n’avez pas entendu de contestations, il n’y a pas de parti pris visé, il n’y a aucune récrimination », a indiqué le patron de la Police. Avant de relever pour finir que, « la ville de Touba a toujours été une particularité dans le système électoral sénégalais…Il n’y a jamais eu, contrairement à ce qui se passe dans tout le pays, une liste outre que celle qui est proposée par le Khalife des Mourides et qui porte les couleurs du parti au pouvoir ».
                                         
CENA ET ORGANISATIONS FEMININES…LARGUEES
 
La sortie Abdoulaye Daouda Diallo est partie pour réalimenter le débat suscité depuis la semaine dernière par la validation de la liste déposée par la majorité pour l’élection municipale dans la commune de Touba. Une liste pilotée par le Khalife général des Mourides et qui, ne compte aucune femme parmi les cent candidats à l’élection municipale. Cette entorse à la loi électorale (Code général des collectivités locales et à la loi sur la parité) avait occasionné une forte opposition de la part des organisations de défense des droits des femmes (Caucus des femmes leaders, Association des juristes sénégalaises, Conseil sénégalais des femmes entre autres) et même de la Commission électorale nationale autonome (Cena) qui avait appelé au respect de la loi. 
 
L’organe de supervision et de contrôle du processus électoral avait même menacé de « sévir» si la majorité présidentielle ne profitait pas de la période contentieuse faisant suite au dépôt des listes pour rectifier le tir et respecter la loi sur la parité. Apparemment, le combat de la Cena comme des associations féminines risque de se confronter à un véritable bloc de granit, fédérant la mouvance présidentielle comme l’opposition sénégalaise autour de l’autorité du…Khalife général des Mourides. 
 
Pour rappel, le Pds lui-même (premier parti de l’opposition) avait validé la liste non paritaire de Touba en accusant le gouvernement d’être responsable de toute éventuelle invalidation. Doudou Ndir et la Cena auraient-ils permis le combat d’avance ? Voilà la question qui titille les observateurs de la scène politique après ces diverses sorties qui militent presque toutes pour la validation de la liste non paritaire déposée à Touba.

Moctar DIENG

In the Spotlight

Départ de ZUMA ! Par Ibrahima Sene Pit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Départ de ZUMA ! Le Vice Président de la République SUD Africaine, devenu récemment Président de l’ANC, parti majoritaire à l’Assemblée nationale, est devenu le remplaçant du Président ZUMA déchu! Paradoxalement, il ne s’est trouvé [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*