VIDEO – Morgan Freeman est la cible des Russes ?

Voilà pourquoi Morgan Freeman est la cible des Russes

Cette fois-ci, le scénario n’est pas celui d’un film. « Nous avons été attaqués. Nous sommes en guerre », déclare gravement l’acteur américain Morgan Freeman, dans une vidéo publiée sur YouTube.

Dans son discours, l’acteur n’y va pas par quatre chemins, et affirme que Vladimir Poutine est un espion du KGB, ayant soif de vengeance contre les Etats-Unis.

« Un espion du KGB, furieux après l’effondrement de l’URSS, planifie sa revanche. Il devient président. Il établit un régime autoritaire, et cible son ennemi juré: les Etats-Unis. Et en bon espion du KGB qu’il est, il utilise secrètement des technologies de la cyberguerre pour attaquer les démocraties du monde entier. Il utilise les médias de masse pour diffuser sa propagande et de fausses informations, il convainc les populations de ne plus faire confiance à leurs propres médias, ni aux institutions politiques, ni leurs propres voisins. Et il gagne ».

Ce discours apocalyptique, est prononcé au nom du « Comité pour une enquête sur la Russie », a été créé par le metteur en scène et comédien hollywoodien Rob Reiner. Le Courrier International précise que l’organisation se définit comme une « plateforme non commerciale et non partisane ayant pour vocation d’aider les Américains à prendre conscience de la gravité des attaques incessantes de la Russie contre notre démocratie ».

La vidéo a enregistré plus de 313.000 vues, et a naturellement fait réagir de nombreux Russes, qui ont décidé de troller l’acteur sur Twitter. Un hashtag a même été créé pour l’occasion: « #StopMorganLie » (#Stop au mensonge de Morgan », ndlr).

« Les Indiens se rappellent de la démocratie, Hiroshima et Nagasaki aussi, l’Irak, la Libye, la Yougoslavie. Et vous, êtes-vous fier de cette démocratie? #StopaumensongedeMorgan », tweete cette internaute russe.

La plupart des autres tweets sont rédigés en russe. Certains sont même agrémentés de photos, parfois choquantes, de tortures durant la guerre du Vietnam et en Afghanistan, du Klu Klux Klan, ou encore de Guantanamo.

Selon le Courrier International, le journal en ligne conservateur Vzgliad a réagi: « Les propos sur le fait que les États-Unis sont en guerre contre la Russie, parce que Vladimir Poutine rêve de se venger de l’effondrement de l’URSS, sont dignes d’activistes politiques détraqués, d’adeptes de la théorie du complot et autres faucons notoires du Pentagone ». Le Kremlin, quant à lui, affirme « qu’aucune importance » n’est accordée à cette vidéo.

huffingtonpost

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*