Vidéo-Quand Fada fait une démonstration de force: Sa calebasse, son « Bakk » et son maïs. Regardez!

Modou Diagne Fada LDRVidéo-Quand Fada fait une démonstration de force: Sa calebasse, son « Bakk » et son maïs. Regardez!

Politique : Ces erreurs commises par Modou Diagne Fada dans la création de son parti

Ça y est ! Il s’est lancé ! Modou Diagne Fada a officialisé l’existence de sa formation politique dénommée Les Démocrates Réformateurs (LDR), même s’il n’a pas encore affiché clairement ses ambitions concernant les prochains rendez-vous électoraux au Sénégal. Pour le moment, Senegal7 détecte d’emblée quelques failles dans ce top départ vers la conquête du pouvoir.
Modou Diagne Fada s’est enfin décidé à aller en solo dans l’arène politique. Après s’être senti à l’étroit au Pds où le mot « réforme » n’était pas le bienvenu, l’ancien ministre de la Santé qui avait ouvertement défié son mentor d’alors Abdoulaye Wade a fini par claquer la porte. La seule solution en toute apparence pour faire germer ses idées politiques. Chose désormais faite. 

Influence notoire du PDS 

Cependant, en y regardant de près, on constate que la rupture n’est pas tout à fait radicale d’avec le Parti démocratique sénégalais. Pour les couleurs de sa toute jeune formation politique, Modou Diagne semble faire du « copier-coller » : le bleu foncé et le jaune sont les couleurs caractéristiques fondamentales de son ancien parti. Une situation qui, d’une part, pourrait porter à confusion pour le citoyen pas très au fait de l’actualité politique, qui pourrait aisément croire que Fada est toujours du Pds.  D’autre part l’emblème même qui est une calebasse « remplie de mais en abondance » rappelle à bien des égards celui du parti de Me Abdoulaye Wade, symbolisé par un épi de mil de couleur dorée. La rupture semble donc très limitée fondamentalement. 

Fumigation visuelle 

La différence de manière fondamentale entre des entités concurrentes sans aucun doute se fait au niveau visuel. Et sur ce point, les démocrates réformateurs semblent ne pas avoir ce détail à l’œil au moment de se dévoiler au grand public. Comme les entreprises dans le monde des affaires, les partis politiques ont des concurrents de divers courants. De ce fait, l’identité visuelle va permettre à une formation politique de se démarquer de ses rivaux en proposant aux citoyens et potentiels électeurs une identité dans laquelle ils pourront se reconnaître. 
Il est de plus en plus évident de nos qu’une bonne stratégie de communication passe désormais par la propagation de photographies et vidéo de qualité, deux choses qui ont un lien étroit avec l’image. Si ce n’est pas trop tard, Fada et son équipe devraient y réfléchir pour une plus grande fulgurance dans leur opération de séduction de l’électorat sénégalais. 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*