Voici « les 15 points pour lesquels les sénégalais doivent voter Non », selon le front du Non « Ñani bañna »:

front-du-non-670x447SENENEWS.COM- Comme par opposition aux 15 points contenus dans la réforme constitutionnelle, le front du non « Ñani bañna » a dressé une liste de 15 points qui, selon eux devront pousser les Sénégalais à dire Non au référendum du 20 mars.

Face à la presse ce matin, le front du Non « Ñani bañna » par la voix du docteure Diallo Diop, secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND) a résumé en 15 points tout ce que le président Macky Sall avait promis à son peuple et qu’il n’a pas fait.

Les voici in extenso dans un registre qu’ils ont intitulé «Waxu Macky jarul door sa doom»:

» 1. Il avait l’obligation de placer l’éthique au dessus de la politique et de bannir à jamais le reniement, la trahison et le wax waxeet de l’espace public.

2. Il avait la possibilité de consacrer la séparation effective des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire et d’élever le Président de la République au dessus des contingences partisanes conformément aux recommandations de la CNRI.
3. Il pouvait réduire son mandat en passant par l’article 103 de la Constitution ou en soumettant la question de la réduction du mandat en cours au peuple souverain.

4. Il avait l’occasion de réconcilier le peuple avec les dirigeants et réhabiliter l’image de la politique et des politiciens.
5. Il avait le devoir d’unifier le peuple, de dissiper les angoisses et de stabiliser la démocratie.
6. Il dit accorder aux citoyens le droit à un environnement sain mais n’a pas été capable de leur garantir l’effectivité du même droit déjà consacré par la Constitution de 2001.

7. Il dit garantir aux citoyens la souveraineté sur leurs richesses et leurs ressources naturelles mais n’a pas été capable de leur garantir un minimum de transparence et de bonne gouvernance sur l’or de Sabodala, le contrat avec Mittal, pétrole et le Gaz de Saint-Louis.
8. Il dit vouloir limiter le nombre de mandats du Président mais fait rédiger l’article 27 d’une façon qui ouvre la possibilité d’un troisième mandat.
9. Il dit accorder des droits à l’opposition et un statut à son chef mais refuse toute concertation avec cette dernière et interdit toute manifestation politique organisée par les forces vives.

10. Il crée le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, une sorte de Senat bis, inutile et budgétivore, pour caser une clientèle politique et promouvoir encore plus la transhumance.
11. Il dit élargir les prérogatives des députés, mais consolide la soumission de l’Assemblée nationale à l’exécutif et laisse intact le système qui permet d’élire des députés du Président plutôt que des députés du peuple et qui leur enlève la possibilité de faire des propositions de lois.

12. Il dit accorder la possibilité aux Sénégalais de l’extérieur d’élire des députés mais ne dit rien sur les conditions et modalités de leur participation afin de garantir la représentativité de leurs élus.

13. Il dit donner aux députés la faculté d’entendre le Premier Ministre, les Ministres et les Directeurs des agences nationales, mais promeut, par les nominations partisanes et clientélistes, le système et les pratiques qui les soustraient de l’obligation de rendre compte.
15. Il dit accroître l’autonomie du Conseil Constitutionnel mais se réserve le droit de nommer les sept membres qui le compose, puisque les deux nouveaux sont choisis sur quatre que présente le Président de l’Assemblée Nationale.

15. Il dit que la durée du mandat du Président de la République est de 5 ans. Mais il n’a pas la générosité de s’appliquer une telle faveur.

Tous ces 15 points, le front du Non « Ñani bañna » dit que le président Macky Sall ne les a pas fait et ne les fera pas.

 http://www.senenews.com/2016/03/11/voici-les-15-points-pour-lesquels-les-senegalais-doivent-voter-non-selon-le-front-du-non-nani-banna_150640.html/

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*