VUE DE LA PRESSE : Rihanna Éclipse Macron Et Macky

Le Président français, Emmanuel Macron est à Dakar depuis jeudi. A côté d’autres chefs d’Etat africains, il a affiché, hier, un intérêt particulier pour l’éducation et d’autres sujets.

Ce déplacement du numéro un de la France est très commenté par la presse étrangère.

Cette visite du président français au Sénégal est la sixième qu’il effectue dans un pays d’Afrique subsaharienne. Emmanuel Macron s’est successivement rendu au Mali, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger et au Ghana. Si son déplacement de Dakar est largement relayé par la presse sénégalaise, à l’étranger, notamment dans les médias francophones, Emmanuel Macron a aussi de la place.

En France, ouest-france.fr parle de la visite du président français, avec une photo des président français, tout sourire, et sénégalais, Macky Sall, lunettes, s’adressant à un groupe d’élèves du collège Hann Bel-air. Ouest-france.fr met également en avant la signature d’une série de contrats, dont la vente de deux Airbus à la compagnie Air Sénégal Sa pour un montant de 214 millions de dollars (171 millions d’euros) et la création d’un campus universitaire franco-sénégalais.

L’envoyé spécial du journal Liberation insiste sur le financement dans l’éducation. «…Devant une petite dizaine de dirigeants africains réunis pour la conférence du Pme (Partenariat mondial pour l’éducation), Macron a annoncé que Paris allait multiplier par dix la contribution française à ce fonds mondial destiné à l’éducation», relate le journal, qui illustre l’article par une photo de Rihanna, star de musique barbadienne, dans les bras de Emmanuel Macron, costume sombre.

Le journal estime qu’en finançant l’éducation, la France a fait un grand progrès, «mais pas un exploit : avec 200 millions d’euros (environ 250 millions de dollars) sur trois ans, la France se hisse au quatrième rang des contributeurs, derrière la Grande-Bretagne, la Norvège et la Commission européenne».  Lefigaro.fr, outre son long article pour rendre compte de la visite au Sénégal du Président français, propose une vidéo de Macron au collège Hann-Bel Air, et au Centre de conférences Abdou Diouf de Diamiadio.

Le journal insiste sur la présence de Rihanna, ambassadrice du Pme qui a «largement éclipsé la présence des deux présidents sénégalais et français. Mais, précise le canard, cette participation de Rihanna n’empêche pas la réunion d’afficher de grandes ambitions : lever 3 milliards de dollars, sur la période 2018-2020, pour aider quelque 60 pays en développement à renforcer leur système éducatif et réduire le nombre d’enfants sans école estimé à 260 millions». En revanche, Jeune Afrique reste prudent en écrivant qu’«un certain nombre de pays donateurs ont annoncé leurs intentions».

Dans la rue, d’autres personnalités et mouvements citoyens s’opposent à la visite du président français. Et c’est sur cet aspect qu’insiste le site afrique.latribune.fr. Ce site d’informations commente qu’au pays de la sacro-sainte règle de «téranga» (hospitalité en wolof), tous les indicateurs sont au rouge pour espérer un accueil dans la ferveur du locataire de l’Elysée. «A peine le Président français a posé ses souliers présidentiels à Dakar que la polémique s’empare déjà de sa visite de trois jours au Sénégal.

Dans une rhétorique anticolonialiste sur fond de revendication contre le franc Cfa, l’Ong +Urgences panafricanistes+ de l’activiste franco-béninois Kémi Séba, a mis sur pied le +Collectif France Dégage+», signale ce journal en ligne. Reste à voir la suite à donner à toutes ces bonnes intentions et paroles.

Baba MBALLO

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*