Wade, les politiques et les militaires : Le Tiercé manœuvrier de la Présidence

24f630c528126d3632e09d871c6c31e7La conclusion de l’ouvrage “Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise” a servi de prétexte au Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw pour revenir sur certaines questions, notamment les relations entre Wade et Macky Sall. Si l’on en croit l’auteur, le président Wade a été travaillé par les faucons du Palais. En fait, explique-t-il, les manœuvriers savaient très bien que Me Wade est

un «pouvoiriste». Il aime être seul maître à bord et souhaite être obéi au doigt et à l’œil. Ajoutez-y sa vieillesse et cela fait

un cocktail chez l’homme qui le rend facilement manipulable.

Ceux que le commandant adjoint appelle le Clan se mettent alors à inventer des histoires de détournement de fonds et d’atteinte à la sûreté de l’Etat, relate-t-il. Le rouleau compresseur est déroulé à l’encontre du Colonel Ndaw et de Macky Sall dont il est accusé d’être à son compte. « Dès la fin des élections législatives en 2007, ils avaient mis en place un plan pour

le déstabiliser et l’éloigner de Wade. Il ne répond pas à leurs critères de prédation et de mise à sac des biens de l’Etat. Il gênait et Wade avait confiance en lui », révèle-t-il.

Ce plan préparé, d’après le colonel Ndaw, n’est que la suite d’un dossier « Macky Sall » monté en mai 2007 « par les faucons avec l’aide de prétendus services de renseignements généraux qui faisaient des fiches contre les Pm ». C’est dans ce contexte de relation délétère, poursuit-il, que le Général Fall va entrer en scène pour sceller son sort à celui de Macky qui, par cette occasion, perdra à jamais la confiance de Wade. Les deux camarades d’infortune ne tardent pas à perdre leur poste. Deux décrets se suivent. L’un nomme Aguibou Soumaré Pm et l’autre fait de Dièye Haut commandant en second de la gendarmerie.

 (Texte : Enquête)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*