Washington « bloque » une déclaration mentionnant les juifs lors du jour commémorant l'Holocauste

La Maison Blanche a défendu la déclaration de Trump tandis que, selon la presse, le projet de déclaration fait par le Département d’État faisant mention des victimes juives n’a pas été utilisé

La Maison Blanche de Donald Trump a rejeté une déclaration préparée par le Département d’État pour la journée internationale de commémoration de l’Holocauste le mois dernier, qui faisait ouvertement référence aux victimes juives, et aurait décidé de rédiger sa propre version – qui ne fait pas référence aux victimes juives.

Trump a été critiqué après ne pas avoir ouvertement parlé de la souffrance des juifs ou de l’antisémitisme dans sa déclaration la semaine dernière. Jonathan Greenblat, directeur général de la ligue anti-diffamation, a déclaré que cette omission était « dérangeante et troublante ».

Dans une interview avec NBC, le sénateur Tim Kaine a également commenté la déclaration, et a déclaré : « Nous devons nous en souvenir. Voici ce qu’est la négation de l’Holocauste. »

La déclaration a été encensée par le site néo-nazi Daily Stormer.

 

Traduction : « Ce n’est pas une omission accidentelle. Il généralise l’Holocauste de la même façon que le font le gouvernement iranien ou les néo-nazis. Il y a un objectif derrière. »

Traduction : « Ce n’est pas une omission accidentelle. Il généralise l’Holocauste de la même façon que le font le gouvernement iranien ou les néo-nazis. Il y a un objectif derrière. »

Il apparaît toutefois que cette déclaration a été préférée à celle qui faisait ouvertement référence aux juifs, écrite par le bureau spécial du Département d’État sur les enjeux liés à l’Holocauste.

L’administration Trump, selon trois sources qui ont parlé à Politico, a bloqué ce projet de déclaration.

Dans sa déclaration pour la journée de la commémoration, le président Trump a écrit : « C’est avec le cœur lourd et l’esprit sombre que nous nous souvenons des victimes, des survivants et des héros de l’Holocauste », mais la mort de millions de juifs n’a pas été mentionnée de façon ouverte.

Malgré les critiques, la Maison Blanche a défendu la déclaration.

La porte-parole Hope Hicks a déclaré : « Malgré ce que disent les médias, nous sommes un groupe incroyablement inclusif et nous prenons en compte tous ceux qui ont souffert. »

L’attaché de presse de Trump, Sean Spicer, a accusé les critiques de « pinaillage », et a déclaré que la déclaration avait été écrite avec l’aide d’une personne juive descendante d’un survivant de l’holocauste.

i

Traduction : « En cette journée de commémoration de l‘Holocauste, nous nous joignons au peuple juif pour nous souvenir des victimes et honorer les survivants du passé par souci du futur »

Traduction : « En cette journée de commémoration de l‘Holocauste, nous nous joignons au peuple juif pour nous souvenir des victimes et honorer les survivants du passé par souci du futur »

Un officiel de la Maison Blanche a déclaré qu’il n’y avait pas de mauvaise intention envers le projet de déclaration du Département d’État mais seulement qu’elle n’a été vue qu’une fois que leur propre déclaration a été publiée.

L’officiel a également déclaré que la Maison Blanche n’avait pas demandé au Département d’État d’écrire leur propre déclaration.

Le 27 janvier a été élue par les Nations Unies journée internationale de commémoration de l’Holocauste pour marquer la libération d’Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp d’extermination nazi.

Osha Al-Mossallami

source:http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/washington-bloque-une-d-claration-mentionnant-les-juifs-lors-du-jour-comm-morant

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*