Washington renforce sa guerre commerciale contre la Chine

US President Donald Trump announces his decision to withdraw the US from the Paris Climate Accords in the Rose Garden of the White House in Washington, DC, on June 1, 2017. "As of today, the United States will cease all implementation of the non-binding Paris accord and the draconian financial and economic burdens the agreement imposes on our country," Trump said. / AFP PHOTO / SAUL LOEB

Dès le mois d’août, les Etats-Unis vont élargir la taxation à 25% sur 16 milliards de dollars de nouveaux produits exportés par la Chine.

Les Etats-Unis vont appliquer à partir du 23 août des droits de douane de 25% sur un total de 50 milliards de dollars (42,9 milliards d’euros) de produits chinois, a annoncé mardi 7 août le représentant américain au Commerce. Washington appliquait déjà ces droits de douane supplémentaires depuis le 6 juillet sur 34 milliards de dollars d’importations chinoises. Désormais ce sont donc des produits pour 16 milliards de dollars supplémentaires qui sont visés.
Dans le détail, 279 produits sont concernés, précise le ministère, dans un communiqué, affirmant répondre « aux pratiques commerciales déloyales de la Chine, tels que les transferts forcés de technologies et de droits de propriété intellectuelle ». Une liste sera publiée au journal officiel rapidement, précise le communiqué.
De puis des mois, l’administration Trump accuse Pékin de « priver les compagnies américaines de la capacité d’exploiter des licences », dit le ministère. Elle dénonce aussi « des intrusions cybernétiques dans les réseaux d’ordinateurs commerciaux américains pour gagner un accès non autorisé à des informations commerciales importantes ».

Un nouvel épisode attendu

Cette annonce d’une tranche supplémentaire de produits taxés à 25% n’est pas une surprise. Dès juin, la Maison Blanche s’était engagée à ces mesures punitives contre la Chine dans le conflit commercial ouvert qui l’oppose à Pékin afin de réduire le déficit commercial abyssal des Etats-Unis vis-à-vis de ce pays.
Le conflit a éclaté fin mars, lorsque Washington a infligé des tarifs douaniers supplémentaires de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium chinois. Puis le 6 juillet, une première tranche de surtaxes douanières sur 34 milliards de dollars d’importations chinoises a été ciblée. Pékin a répliqué en taxant le même montant d’importations en provenance des Etats-Unis.
Début août, la Maison Blanche est allée plus loin : le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a indiqué que les Etats-Unis envisageaient de taxer encore davantage les marchandises chinoises. Et cela pourrait continuer. « Cette semaine, le président (Donald Trump) m’a chargé de considérer la possibilité d’accroître les tarifs douaniers de 10% à 25% » sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises, a-t-il encore affirmé le 1er août.

In the Spotlight

Bolloré vole 1,5 milliard au fisc sénégalais

by Babacar Diop in A LA UNE 0

Bolloré pris en flagrant délit de fraude fiscale ! C’est ce que révèle Libération en une de sa parution du jour. Un contrôle a permis aux services des impôts et domaines de déceler de nombreuses [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*