Xi Jinping pourrait bien devenir «Président à vie» en Chine

La proposition du parti communiste mettrait fin à la règle maximum de deux mandats et lui permettrait de rester au pouvoir au-delà de 2023

Par GORDON WATTS 

Le président Xi Jinping a la ferme intention de rester au pouvoir au-delà de 2023. Le dernier obstacle à son maintien en tant que leader de la deuxième plus grande économie du monde semble avoir été levé par le Parti communiste chinois.

Dans une déclaration laconique de 35 mots publiée dimanche par Xinhua, le porte-parole du gouvernement chinois, le PCC, a annoncé:

« Le Comité central du Parti communiste chinois a proposé de supprimer de la Constitution du pays la mention selon laquelle le Président et le Vice-Président de la République populaire de Chine ne peuvent exercer plus de deux mandats consécutifs. »

D’autres détails doivent encore suivre. Mais la décision a été prise 24 heures seulement avant que le puissant Comité Central du Parti ne se réunisse à Pékin pour un « plénum » de trois jours, lundi, afin d’approuver la liste des dirigeants pour le second mandat du Président Xi.

La proposition devrait être soumise aux législateurs lors de la session plénière annuelle de l’Assemblée populaire nationale, qui débutera le 5 mars.

En théorie, il pourrait rester en fonction plus longtemps que Robert Mugabe, mais en réalité, personne ne sait exactement ce qui va se passer « , a déclaré à Reuters Zhang Lifan, historien et commentateur politique, dans une référence à l’ancien président du Zimbabwe, qui a passé quatre décennies au pouvoir avant d’être évincé l’année dernière.

A 64 ans, le Président Xi aurait été tenu par la constitution du pays de démissionner après l’expiration de son deuxième mandat.

La législation a été introduite au cours des années 1990 lorsque le « leader suprême » Deng Xiaoping a pris des mesures pour éviter une répétition du chaos qui avait marqué la mort du président Mao Zedong en 1976.

Néanmoins, il y a eu des rumeurs persistantes au sein du cercle intime de Pékin selon lesquelles le président Xi chercherait à étendre sa position au-delà des deux mandats traditionnels avant l’annonce de dimanche.

Lors du 19e Congrès national du Parti communiste de Chine, qui s’est tenu dans la grande salle du peuple de Pékin en octobre dernier, son idéologie, ou « Xi Jinping Thought on Socialism with Chinese Characteristics for a New Era », était au premier plan de son discours.

Il est maintenant fort probable qu’il sera inscrit dans la constitution de la CPP.

« Xi Jinping a des projets sur une très longue période de mandat dans sa fonction – ou il fait bonne impression de quelqu’un qui agit » a déclaré au Financial Times Jude Blanchette, expert en politique chinoise au Conference Board à Beijing. « Nous assistons au démantèlement direct du projet de l’ère Deng pour normaliser la politique chinoise et se prémunir contre le retour d’un Mao Zedong. »

Déjà le président Xi détient tous les leviers d’État en tant que secrétaire général du PCC et président de la Commission militaire centrale.

Il n’y a pas non plus d’attente dans les coulisses pour lui succéder après avoir passé les cinq dernières années à consolider son pouvoir sur la bureaucratie gouvernementale et les forces armées chinoises grâce à une campagne anti-corruption de haut niveau.

Au moins des milliers de hauts fonctionnaires ont été arrêtés ou contraints de prendre leur retraite, les analystes soulignant que nombre d’entre eux étaient des adversaires politiques directs.

Le président Xi contrôle désormais toute la puissance économique, politique et militaire de la Chine et est encore plus puissant que Mao « , a déclaré à RTHK, le service public de radiodiffusion de Hong Kong, Johnny Lau Yui-siu, commentateur politique.

En effet, la manière dont cela se déroulera dans les mois à venir déterminera non seulement le sort du président Xi, mais aussi la direction que prendra la Chine au cours de la prochaine décennie.

 Source : http://www.atimes.com/article/xi-jinping-end-chinas-president-life/

Traduction : Avic– Réseau International

In the Spotlight

Sanctions US contre la Turquie: Erdogan contre-attaque

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Face aux sanctions américaines, le Président turc a ordonné de relever considérablement les droits de douane sur plusieurs catégories de produits américains, notamment les voitures, l’alcool et le tabac. En guise de riposte aux sanctions [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*