Y en a marre lance le bras de fer avec l’Etat : « nous ne nous laisserons pas faire »

Le ministre de l’Intérieur avait notifié à l’ONG Lead Afrique Francophone le retrait de son agrément et donc l’interdiction de poursuite de ses activités sur toute l’étendue du territoire sénégalais.

En effet, les responsables de LEAD AFRIQUE FRANCOPHONE, ENDA TM, OXFAM et OSIWA avaient été convoqués le Mardi 13 Novembre au commissariat central dans le cadre d’une enquête ouverte sur de présumés financements irréguliers au profit de l’association YEN A MARRE. « Le mouvement ‘Y en a marre’ n’a pas encore reçu de convocation dans cette affaire », précise Fadel Barro au cours d’une conférence de presse qui se tient, ce mercredi 21 novembre 2018, à Dakar.

Pour Fadel BArro et ses camarades, il n’y a aucun doute sur les intentions du Macky Sall et son gouvernement : « ils sont dans une tentative de restreindre les espaces d’expression de notre mouvement. Nous ne nous laisserons pas faire. Ce pays a besoin de la lumière des jeunes », renchérit M. Barro.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*