YOFF – L’imam Mame Libasse Laye sur les voyances auprès des marabouts et autres charlatans : «Cette pratique fait partie des sept péchés que Dieu ne pardonnera jamais»

Comme la majorité des Sénégalais, la communauté layène a célébré la fête de l’Aid el fitr hier mardi. Sous un chaud soleil, des milliers de fidèles tous de blanc vêtus se sont donné rendez-vous dans l’enceinte de la mosquée de Diamalaye pour assister à la prière marquant la fin du ramadan.

Après l’office, l’imam Mame Libas­se Laye Thiaw a prononcé un sermon musclé à l’égard des voyants. Connu pour son franc-parler, le saint hom­me dénonce l’effritement chez les Sénégalais à la croyance en Dieu.

«La diminution graduelle de la cro­yance en Dieu est inquiétante. Ce phénomène est caractérisé par une croyance exagérée à la voyance chez nos compatriotes. Ce type de pratique est banni par le Tout-Puissant, de même que son prophète Mohamed (Psl)», soutient Mame Libasse Laye.

Avant d’ajouter sur les méfaits de la voyance : «Non seulement, celui qui se livre à la voyance n’est plus de la religion islamique, mais ceux qui y vont pour obtenir des informations sur leur avenir s’attirent les foudres de Dieu.

Ceux-là, même sans croire à ce que le voyant leur dit, ont une punition de 40 jours de prières non acceptées par le Miséricordieux. Pour ceux qui y vont et croient en ces pratiques, ils ne font plus partie des musulmans, ce sont des mécréants et Dieu leur réserve une sévère punition. La voyance fait partie des sept péchés que Dieu ne pardonnera jamais.»

Dans le même ordre d’idées, il met en garde les médias qui font la promotion de la voyance. «Même les journalistes qui invitent ces personnes n’échappent pas à la peine infligée par Dieu», avertit le religieux, qui loge ce péché à la même enseigne que l’attribution d’associés au Tout-Puissant.  

Aussi, l’imam Mame Libasse Laye a-t-il prêché pour la paix au Sénégal, mais aussi à Gaza où il dénonce les massacres des musulmans palestiniens par les Israéliens. 

  • Écrit par  Babacar Guèye DIOP

Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*