ZIGUINCHOR-ABDOULAYE BALDE CONVOQUE A LA CREI CE VENDREDI Ses partisans menacent de lancer une campagne de désobéissance civile

Abdoulaye BALDELes partisans du maire Abdoulaye BALDE se rebellent et menacent de lancer une campagne de désobéissance civile si leur mentor est arrêté. « Si on cherche à liquider Abdoulaye Baldé à travers une justice téléguidée et orientée ,l’Etat cessera d’exister en Casamance … ». 

Cette déclaration des partisans du maire Abdoulaye Baldé est  assez révélatrice de la détermination et de la colère  qui enfle dans le camp du député maire de ziguinchor, convoqué ce vendredi à la CREI dans l’affaire de la traque des biens supposés mal acquis  .
 
Parce qu’ils ont encore du mal à avaler cette pilule de la convocation de  Abdoulaye Baldé, les partisans de l’ex ministre qui alertent et mettent en garde contre ce qu’ils qualifient d’acharnement contre leur mentor convoqué à la CREI ce vendredi. Fortement mobilisés hier dans la salle de délibération de l’ancienne mairie archicomble, les « centristes » de Ziguinchor, appuyés par les militants de la coalition Kadiamor et autour de leurs responsables, ont déversé toute leur bile sur le régime de Macky Sall qui, selon le porte- parole,  du jour Samsidine SOW « cherche à briser la carrière politique de Baldé qui a laminé ses adversaires aux locales dans le département de Ziguinchor … »

Des partisans du maire de Ziguinchor qui se disent déterminés à s’ériger en bouclier pour protéger leur leader, même au prix d’une désobéissance civile, comme ils le soulignent dans la déclaration lue par Monsieur Sow qui a signalé la présence du Mfdc dans la salle avant de poursuivre en ces termes « si toutefois Macky Sall tente de liquider Abdoulaye BALDE , il trouvera la Casamance sur son chemin et en ce moment l’Etat cessera d’exister en Casamance » 

 
Et comme si cela ne suffisait pas, l’allié Samsidine SOW de déclarer : «  je précise que cette déclaration est celle du Mfdc, celle des femmes du bois sacré , celle des imams et oulémas de la Casamance ; comme vous l’avez vu dans la salle toutes les composantes de la Casamance naturelle sont là pour soutenir moralement, mais aussi pour protéger cet homme qui a réussi en 5ans à mettre la Casamance  sur les rampes de l’émergence et du développement .. » et d’ajouter : «  Abdoulaye Baldé est l’homme qu’il faut à la Casamance , Macky Sall doit comprendre le message sorti des urnes… » Et lorsque le coordonnateur communal de l’UCS monte au créneau, c’est pour demander à ses camarades de se mobiliser pour, dit-il barrer la route à tous ceux  qui cherchent  à déstabiliser Baldé et son parti car pour Georges Mansaly, « l’heure est grave et trop c’est trop ! » s’exclame t-il .
 
La même symphonie a résonné dans la salle lorsque les alliés de la coalition Kadiamor , les femmes , les jeunes et les vieux ont pris la parole . Comme si l’euphorie de la victoire de leur coalition aux locales s’est mue en une colère appliquée à une grogne qui s’enfle chaque fois que Abdoulaye Baldé est cité dans l’affaire de la traque des biens supposés mal acquis .Une traque qui, selon  les partisans du maire, cache une autre traque  qualifiée « de traque à un potentiel candidat à la présidentielle qui empêche le régime de dormir » Une convocation de Baldé qui installe  la colère chez ses partisans dont certains ne cachent cependant pas leur inquiétude

Ignace NDEYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*