ZIGUINCHOR-PAIX EN CASAMANCE EN 2014 L’Eglise optimiste

«Je suis persuadé que nous sommes dans une période très favorable pour la paix en Casamance …». Cet optimisme du Cardinal Théodore Adrien Sarr, Archevêque de Dakar, est partagé par les tous les Evêques de la Conférence Episcopale interterritoriale qui étaient en immersion de quelques jours à Ziguinchor. Ils ont, en effet, profité de ce conclave pour partager leur joie et leurs peines, Cardinal-Theodore-Adrien-Sarr_3tout comme leur espoir d’un lendemain de paix.

Le chef de l’Église Catholique du Sénégal estime que les populations désirent unanimement cette paix, car les appels à la paix se multiplient et le contexte est plus que favorable. «Le désir de paix est présent partout, 2014 pourra être la bonne année pour le retour de la paix en Casamance », a laissé entendre Cardinal Sarr lors du point de presse qui a réuni tous les Evêques de la Conférence épiscopale et qui s’est tenue à Ziguinchor

Prise en charge de la nourriture des rebelles : une question complexe

La faction du chef rebelle César Atoute Badiate avait sollicité une prise en charge médicale et de nourriture contre toute cessation de braquage, a révélé le Cardinal Sarr qui estime que la question avait été soumise aux autorités de l’ancien régime ensuite à celles de l’actuel régime. Une question très complexe, même si l’Eglise attend la réponse de l’Etat, a déclaré l’Archevêque de Dakar qui poursuit en ces termes : «Le gouvernement du Sénégal ne dit peut être pas un non catégorique, mais les modalités ne sont pas faciles. Est-ce que ces vivres, ces médicament iront à qui de droit ? Et comment le faire ? Comment repérer les personnes à qui ces vivres sont destinés ? Comment les faire parvenir ? Tout comme nous avons manifesté toujours notre disponibilité, nous église, à apporter notre contribution.

Si la demande est satisfaite, nous sommes prêts à nous investir pour que ces vivres parviennent à qui de droit. Nous sommes encore dans l’attente que cette demande soit satisfaite afin que les populations soient davantage rassurées ».Toute chose qui peut être perçue comme des préalables pouvant favoriser un climat d’apaisement. Le Cardinal SARR a, à l’image de ses pairs évêques, prié pour le retour définitif de la paix en Casamance .

Les pasteurs qui ont réitéré leur engagement pour un retour définitif de la paix invitent les fideles et les hommes de bonne volonté à unir leurs efforts pour l’avènement de cette paix .Ils encouragent toutes les initiatives de dialogue . Occasion a été saisie pour annoncer une visite du Nonce Apostolique dans le diocèse de Kolda et Sedhiou. Mgr Luis Mariano MONTEMAYOR, le représentant du Pape Benoit XVI au Sénégal, avait en janvier dernier entrepris une caravane de la paix dans le diocèse de Ziguinchor

Réunis dans la capitale du sud pour la session ordinaire de la Conférence épiscopale interterritoriale, des évêques du Sénégal, de la Mauritanie ,du Cap-Vert et de la Guinée Bissau ont planché sur la vie de l’Eglise dans les différents pays de la Conférence, avant d’aborder certains dossiers comme la situation dans la sous-région . «Nous ne sommes pas indifférents aux risques qu’il y a actuellement au Mali et tous les dangers qui peuvent en découler … », a déclaré Mgr Benjamin NDIAYE, Président de la Conférence Episcopale qui a lu le communiqué sanctionnant ces jours de rencontre des évêques de la sous région à Ziguinchor

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*