Ziguinchor : pourquoi Fidel Ndecky s’est donné la mort par pendaison devant ses enfants

Lundi 5 novembre 2018, il est 11 heures et le quartier périphérique de Djibock, à Ziguinchor, est soudainement tiré de sa torpeur. Un fils de la localité venait de trépasser dans des circonstances atroces. Le soudeur métallique, Fidel Ndécky, la quarantaine, s’est donné la mort, suite à une dispute avec son épouse.
Interpellée, sa veuve confie : «C’est une affaire d’argent qui m’a opposé, dimanche dernier, à mon mari. La somme en question est de 8 000 FCfa. Au cours de la dispute, mon mari m’a battue. Je précise qu’il avait l’habitude de me battre, surtout lorsqu’il était en état d’ivresse. J’ai énormément souffert de son attitude belliqueuse. Craignant pour ma sécurité, mes parents et le voisinage me conseillaient de quitter le domicile conjugal, mais nous avons eu quatre enfants qui désertaient même la maison, pour se refugier chez leur oncle, afin de ne pas assister à ces scènes de violence. Dimanche dernier, il m’a interpellée, me réclamant 8 000 FCfa, alors qu’il ne m’avait remis que 5 000 FCfa. Noir de colère, il s’est mis à me battre avec un balai. J’ai pu prendre la fuite et suis allée me réfugier chez nos voisins, les Sané. Là, j’ai tenté d’aviser la police, en vain. Finalement, j’ai eu les sapeurs pompiers qui m’ont dit d’aviser la police, ce que je répugnais à faire.»
Madame Ndécky précise que la semaine dernière, Fidel annonçait à ses enfants, qu’il allait quitter ce monde, pour rejoindre son défunt père, à l’Au-delà. «Pour ne pas angoisser les enfants, je leur disais de ne prendre au sérieux les propos de leur père qui a parlé sous l’effet de l’alcool. Ce lundi matin (hier), il a appelé son fils aîné et lui a dit crument : ‘’C’est la dernière fois que vous me voyez.’’ Et malheureusement, il a mis à exécution ses menaces. Il s’est pendu dans sa chambre, sous le regard de son fils. Puis, notre maison a été aussitôt prise d’assaut par le voisinage. C’est alors que nous avons alerté la police», poursuit la dame.
Le corps sans vie de la victime a été déposé par les sapeurs pompiers à la morgue du Centre hospitalier régional de Ziguinchor. La police a ouvert une enquête.

In the Spotlight

Lycée Kennedy : L’élève de 17 ans qui entretenait une relation avec son Directeur de l’école se confie:« J’ai enregistré par audio nos ébats sexuels car il détenait mes photos et vidéos à moitié nue»

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Les accusations du rapport de «Human rights watch» sur les enseignants qui abusent de leurs élèves se confirment. Hier, le professeur de mathématiques au lycée Kennedy, Doudou Diakhaté a été attrait devant la barre par [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*