Zimbabwe-Chine : exclu par Washington, le président Mugabe accueilli à Pékin

robert-mugabe-2Reçu à Pékin par le président chinois Xi Jinping, le président Robert Mugabe espère par cette visite officielle de cinq jours, entamée lundi 25 août, stimuler l’intérêt des investisseurs chinois et revoir la coopération économique entre les deux pays. Accompagné du ministre des Finances, celui des Transports et de l’Industrie, le président Mugabe rencontra aujourd’hui mardi le Premier ministre chinois Li Keqiang. En effet, neuf accords ont été signés à Pékin, «certains portant sur des prêts et des dons de vivres, mais aucun chiffre n’a été communiqué», précise l’AFP.

Par ailleurs, qualifiant Robert Mugabe de «vieil ami» de la Chine, le président chinois Xi Jinping a indiqué que «l’amitié traditionnelle entre la Chine et le Zimbabwe a été forgée en luttant de concert contre l’impérialisme, le colonialisme et l’hégémonisme», lors d’une réception au palais du Peuple. «En 34 ans de relations, nous nous sommes réciproquement soutenus sur nos voies de développement respectives», a insisté le président Xi. De son côté, Mugabe a souligné que

son pays est prêt «à poursuivre nos relations et à nous en servir pour renforcer nos économies. Et le Zimbabwe en

sera naturellement le bénéficiaire». Et d’ajouter : «Nous nous sentons ici comme chez nous».

Il s’agit de la treizième visite de Robert Mugabe en Chine, au pouvoir depuis l’indépendance du Zimbabwe en 1980.

Les relations entre le Zimbabwe et la Chine remontent à la lutte de libération zimbabwéenne des années 1970. Pékin avait alors fourni des armes à la guérilla et entraîné certains de ses principaux chefs. Exclu par les États-Unis et l’Europe, Mugabe compte sur le puissant soutien financier de Pékin.

S.T.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*