Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa sera investi président vendredi

Le vice-président en exil Emmerson Mnangagwa sera investi président vendredi après la démission de Robert Mugabe, a annoncé la radio-télévision publique ZBC.
Après trente-sept ans à la tête du pays, Robert Mugabe, quatre-vingt-treize ans, a finalement mis un point final à son règne sans partage sur le Zimbabwe en présentant, mardi, sa démission. Il a quitté la scène à contrecœur après une semaine de suspense, sous la pression de l’armée, de la rue, et de son propre parti.

Emmerson Mnangagwa sera sera investi à la présidence du Zimbabwe vendredi après la démission de Robert Mugabe, a annoncé mercredi la radio-télévision publique ZBC.

« Le vice-président évincé Mnangagwa, que le comité central du parti a adoubé, devrait être celui qui prêtera serment en tant que président pour une période de 90 jours », indiquait mardi à l’AFP Simon Khaya-Moyo, le porte-parole du parti au pouvoir, la Zanu-PF. Une information confimrée par le président de l’Assemblée nationale, Jacob Mudenda.

Emmerson Mnangagwa, démis de ses fonctions de vice-président le 6 novembre par Robert Mugabe, se trouvait toujours en exil mardi, mais son retour au pays est attendu ce mercredi. « J’aspire à rassembler tous les Zimbabwéens pour inaugurer une nouvelle ère, de laquelle seront bannis la corruption, l’incompétence, le manquement au devoir, la fainéantise, la décadence sociale et culturelle », a déclaré celui que l’on surnomme « Ngwena » (ce qui signifie « le crocodile »).

Dimanche, la Zanu-PF l’a porté à sa tête, là encore en remplacement de Robert Mugabe qui dirigeait le pays depuis l’indépendance, en 1980.

Une fois Mnangagwa nommé président pour 90 jours, « il reviendra au Parlement d’élire la personne qu’ils souhaitent à la présidence jusqu’aux prochaines élections », a précisé le porte-parole du parti. Avant la crise politique, les élections générales étaient prévues pour 2018.

In the Spotlight

Présidentielle 2019 : Khalifa est-il le grand favori ?

by James Dillinger in A LA UNE 0

Au  regard de l’adversité politique du moment qui met en duplexe Idy et Khalifa Sall, l’on est en droit de se demander lequel des deux est le favori pour la présidentielle de 2019.A l’évidence   s’il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*