40 ans de présence sur scène : Parures d’or et de fric pour Kiné Lam

La diva de la chanson sénégalaise, Kiné Lam
La diva de la chanson sénégalaise, Kiné Lam
La diva de la chanson sénégalaise, Kiné Lam

La diva de la chanson sénégalaise, Kiné Lam, a célébré en grand pompe avant-hier ses 40 ans de présence sur scène. Cette soirée, organisée au Grand Théâtre national de Dakar, a drainé du monde.

Un Grand Théâtre plein comme un œuf ! Plus de mille spectateurs surexités pendant que sonne de par le monde les cloches de minuit, annonçant les festivités de Noël. Du côté de ce temple de la culture, l’ambiance est dédiée aux 40 ans de musique de l’artiste Kiné Lam. Et pour l’occasion, les driankés et les diongomas de la capitale sénégalaise ont envahi le cadre.

Normal, ce spectacle promettait déjà une réussite. Plus de 10 jours avant l’évènement, plus de 1 400 places étaient vendues sur les 1 800 du Grand Théâtre. Les tickets de 10 mille francs étaient introuvables deux semaines avant et ceux de 20 mille francs se vendaient comme de petits pains. Certaines mauvaises langues s’interrogeaient à tord ou à raison ; «Mais Kiné Lam n’est pas une aussi grande voix ; même si elle a duré dans le métier…

Qu’a-t-elle fait pour autant intéresser le public ?» En tout cas, l’artiste a fait véritablement salle comble. A 23 heures, il était impossible de trouver un siège vide, mieux de se frayer un passage à l’intérieur du théâtre.

Côté ambiance, la diva, pour marquer ces 40 ans, a mis la barre très haut. Elle a réussi à décrocher le gratin de la scène musicale sénégalaise, venu rehausser de leur présence cet anniversaire. Plu­sieurs artistes se sont succédé sur la scène pour chanter des louanges à Kiné Lam ou simplement reprendre un de leur tube connu du public.

L’orchestre était dirigé par les très expérimentés Cheikh Tidiane Tall et Habib. Et l’on remarque également au cœur du dispositif Bousso Seck qui assure le show dans le groupe de Coumba Gawlo.

Sans compter les grandes divas de Sorano venues toutes accompagner leur amie Kiné. Au registre des prestations, celle de Waly Seck a été fortement attendue et fortement appréciée. Wally Seck, très chouchouté, a eu droit à chaque intonation de sa voix à des salves d’applaudissements. Com­me s’il était l’autre heureux du jour, des fans sont montés au créneau lui offrir des liasses de billets. Parmi eux, la belle-fille de Kiné Lam, qui serait un inconditionnel du fils de Thione Seck. Et pour le montrer au grand jour, elle n’a pas hésité à sortir les gros moyens.

Il y avait également le très attendu Youssou Ndour, qui n’a pas fait dans la dentelle. L’artiste planétaire s’est montré sur scène très complice avec Kiné Lam. Leur duo a été très ovationné par le public venu savourer ces instants magiques de Noël. Des moments qui resteront gravés dans les anales des spectacles du Grand Théâtre, même si Kiné Lam n’a pas offert aux fans de la nouveauté.

Elle a simplement repris la plupart de ses morceaux déjà connus : Souma Sagnone ; Bo­romkeur, Bamba, Wallou, Tas­catou Xibaar… N’empêche, tout le monde était heureux. Et ce n’est pas l’animateur Pape Cheikh Diallo qui dira le contraire.

M. Diallo comme beaucoup d’autres fans a surpris son monde. L’ani­mateur de l’émission matinale «YewuLeen» a en effet offert 2 millions de F Cfa et un billet d’avion Dakar-Paris-Dakar à Adjar­atou Kiné Lam, qui a composé une belle chanson pour lui. Il y a également l’animatrice de la Rts Soda Bousso qui, pour soutenir son ami Pape Cheikh Diallo, a offert un million à Kiné Lam. Finalement l’artiste, pour ces 40 ans de musique, peut se frotter les mains et se réjouir d’avoir fait une bonne affaire à Noël.

Gilles Arsène TCHEDJI

arsene@lequotidien.sn

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*