650 militaires dont 14 femmes envoyés pour une mission de paix en Côte d’Ivoire

Nigeria-retirera-son-bataillon-de-la-mission-ONU-au-Mali-350x232Le Général de corps d’armée, Chef d’état-major général des armées (Cemga), Mamadou Sow, a présidé hier à la base aérienne de Thiès la remise de drapeau au contingent Senbat 15/Rci aux 650 militaires dont 14 femmes formés au Centre d’entraînement tactique n°3 de Toubacouta pour une mission de sécurisation en Côte d’Ivoire.

«Au terme de votre période de regroupement, vous voici prêts à rejoindre la Côte d’Ivoire, dans le cadre de la contribution de notre pays à la recherche de la paix et de la stabilité dans la sous-région. Votre déploiement survient au moment où, face aux défis majeurs en Côte d’Ivoire, la communauté internationale attend de tous les acteurs un engagement accru, pour y ramener définitivement la paix», souligne-t-il.

Selon le Cemga, malgré le retour à la normalité en 2011, le territoire ivoirien n’est pas encore totalement sécurisé, comme en témoignent les attaques régulières subies par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, aussi bien au niveau des frontières qu’à l’intérieur du pays.

«Les auteurs de ces agressions, dont l’identité n’est pas clairement déterminée, s’inscrivent en marge du processus de réconciliation et chercheraient à discréditer le régime en place de même que la force onusienne. Dans la perspective de l’organisation de la prochaine Présidentielle, les tensions politiques qui s’y ajoutent augurent d’une période d’incertitude», confie-t-il.

Dans le cadre de la pacification de la Côte d’Ivoire, la mission onusienne a confié au contingent sénégalais le rôle de force d’intervention régionale rapide. Et pour cela, des efforts considérables ont également été consentis par le commandement, en matière d’équipement, afin de permettre l’engagement des militaires sénégalais dans les meilleures conditions.

«Pour une première fois, une escadrille d’hélicoptères au sein d’un contingent sénégalais est mise à contribution et manifeste une volonté des autorités sénégalaises et onusiennes d’opérer des avancées significatives et innovantes pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire. En répondant à l’appel de la communauté internationale pour fournir cette unité aérienne aux équipements très coûteux, le Sénégal marque ainsi, une fois encore, son engagement au service de la paix dans le monde.»

Ces militaires ont été formés dans la gestion des troubles à l’ordre public, particulièrement en milieu urbain, la protection des points sensibles, la libération d’otages ainsi que l’escorte de personnalités.

OUSSEYNOU MASSERIGNE GUEYE

In the Spotlight

Concours général : Ces impairs qui grippent la machine

by bishba in Education 0

L’image du Concours général s’effrite davantage. Cette année, les épreuves de Maths puisées dans le Net ont poussé parents et candidats à demander la reprise de l’examen. Mais au-delà, ce manquement noté met à nu [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*