Les raisons de la mauvaise passe de Balla Gaye 2

Les raisons de la mauvaise passe de Balla Gaye 2
Les raisons de la mauvaise passe de Balla Gaye 2
Les raisons de la mauvaise passe de Balla Gaye 2

C’est l’histoire d’un ancien mécanicien mal paumé, devenu lutteur qui, arrivé au sommet de ses ambitions, a été pris de vertiges. Balla Gaye 2 a, pendant un bel épisode de sa vie, bouffé tous ses adversaires. Alors, sur les murs de son Guédiawaye, l’on avait fini de «tagger» son surnom légendaire : «Lion de Guédiawaye».

Seulement après deux sorties sans succès, où Balla n’a rien montré d’un lion, la critique locale se demande s’il n’est pas grisé par le succès. Son récent divorce, ses appétits financiers au gré de ses combats rapprochés, son égocentrisme débordant sont-ils quelque chose dans ses déboires ?

En tout cas, Balla Gaye 2 ne cesse de trébucher dernièrement. Et c’est comme si une méchante poisse, comme celle qui a chahuté, il y a peu, la carrière de Mouhamed Ndao Tyson, le guettait. L’Observateur a fouillé auprès de son entourage pour vous raconter la mauvaise passe de l’homme Lion Balla Gaye 2.

La bave à la bouche, le ton haut Mor Mou Balla Gaye 2 déverse sa bile sur son champion. C’était après le coup de sifflet final de l’arbitre du Choc Balla Gaye 2-Eumeu Sène. Devant le micro de «Jonganté» sur la Tfm, le garçon n’a pas mâché ses mots.

«Il faut que Balla Gaye 2 nous respecte, nous ses fans, j’entends toute sorte de quolibets venant de mon entourage à cause de mon amour pour lui. J’ai quitté Khombole pour venir le supporter, mais je ne suis pas d’accord avec la manière dont il a lutté et c’est la deuxième fois qu’il lutte comme ça. Ce n’est pas le visage qu’il a l’habitude de nous montrer», vocifère-t-il, sans retenue.

Ce cri individuel traduit la clameur collective qui geint dans le monde des Fans de BG2. Un cri de contestation qui n’est que l’arbre de colère qui cache la forêt de frustrations dans l’entourage de Balla Gaye 2.

Vaincu par le très «carré» lutteur Bombardier, humilié une seconde fois par le hâbleur et coriace Eumeu Sène, Omar Sakho fils de «dieu» Double Less, devenu un héros crépusculaire, banni par ceux qui naguère le portaient en triomphe et au …pinacle.

Que reste-t-il du mythe ?

Même ses amis de l’Ecole de lutte Balla Gaye 2 commencent à brûler le champion qu’il adulait tant. «Je n’ai pas reconnu, dans ce combat, Balla Gaye 2. Cela nous a étonnés de le voir lutter comme il l’a fait face à Eumeu Sène.

Malheureusement, personne ici n’ose lui dire la vérité. Et cela risque de lui porter préjudice. Même son voyage aux Etats-Unis, certains responsables de l’Ecole de lutte l’ont appris dans la presse et je trouve que ce voyage était inopportun», fulmine un de ses lieutenants.

Cette revanche qui puait le 1-1 contre Eumeu Sène était la promesse du retour du spectacle et des soirs de fête à Guédiawaye. Mais que nenni ! Les fantômes de la soirée de défaite contre Bombardier ont ressurgi et éteint les lampes de la cité Golf Sud où Balla Gaye 2 s’est prostré de détresse.

Après sa décevante prestation, les supporters excédés ont touché aux derniers vestiges de Balla Gaye 2. Un avertissement que lui avait envoyé son père Mamadou Sakho dans une interview accordée au magazine «Weekend» du 22 au 28 août 2008, quand le père était resté longtemps sans avoir des nouvelles de son fils.

«Balla Gaye 2 n’a pas de conseillers. Il est tellement entouré de flatteurs qu’il ne sait pas ce qui est bon ou mauvais pour lui. Et il ne sait pas que les gens sont avec toi quand ça marche à merveille, mais une fois que ça commence à se compliquer, ils vont t’abandonner un à un. Les gens qui sont autour de lui ne le flattent que pour profiter de son succès», regrettait le père.

Mais où est passé le Balla Gaye 2 débordant de rage, si rapide comme un félin, qui ridiculisait ses adversaires de sa technique pure de lutteur racée ?

Lui, le clone parfait de Double Less, ancien champion de lutte vénéré. Le chroniqueur de lutte au quotidien «Sunu Lamb», Iba Kane, ne se cache pas derrière le rideau de l’écrit, il le dit tout haut.

«Un ressort s’est cassé chez Balla Gaye 2 et il serait important pour Balla d’aller se refaire une santé pour enfin redevenir le champion qu’il était il y a peu», analyse le spécialiste du «Sport de chez nous».

«Il a manqué de contacts ‘’Mbapatts’’ durant sa préparation»

Comme un air de déjà vu, et de déjà entendu, son mentor et entraîneur Balla Gaye 1, après avoir feint de cacher les limites de son poulain, convoque une pirouette d’aveu que lui autorise sa fonction. «Balla Gaye a manqué de contacts ‘’Mbappatt’’ durant sa préparation.

Quand Eumeu Sène a commencé à le rouer de coups, il pouvait se relever, mais comme il ne s’est pas entraîné en lutte pure durant sa préparation, il n’a pu se relever à temps», avoue Balla Gaye 1. Un aveu qui sonne comme une fuite de responsabilités pour l’entraîneur du «Lion de Guédiawaye» qui devait lui préparer à tous les scénarii possibles pour être fin prêt le jour du combat.

Au lieu de cela, Balla Gaye 1 qui est contre l’idée du voyage de son poulain aux Etats-Unis trouve qu’il n’a pu rien faire pour le retenir. «Un lutteur qui a son argent en poche et qui pense qu’un voyage peut lui apporter quelque chose, confie-t-il, on ne peut pas le retenir.» Cherchez l’erreur !

Balla Gaye 2 restera toujours le «Lion de Guédiawaye»…même si la rue glose aujourd’hui de ses rumeurs canailles et que les mauvaises langues s’extirpent de leur repaire ensorceleur afin de décapiter l’encéphalogramme décroissant de ce gladiateur, le soupçonnant de snobisme, l’incriminant du délit de star ou le suspectant de faire preuve d’égocentrisme démesuré.

«Je suis resté le même, je ne me suis jamais entraîné si durement que lors de ce combat qui me tenait à cœur, mais c’est Dieu qui décide et je n’ai rien perdu, je suis encore jeune», freine-t-il d’emblée dans l’émission «Jonganté» de la Tfm. Ces nombreux Fans éparpillés à travers le Sénégal ne demandent qu’à le croire…

MOR TALLA GAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*