Affaire des constructions sur le littoral: Barth convoqué par la section de recherche




Barthélémy Dias a fait une descente sur le littoral pour demander l’arrêt des travaux sur un terrain de 4000 mètres carrés sur le littoral. Il dit n’avoir jamais accordé une telle parcelle qu’il estime être pourtant dans sa juridiction. Le terrain est revendiqué par un diplomate qui a déposé une plainte contre lui. «Ils ont porté plainte contre le maire que je suis. Je vais répondre à cette plainte à la section de recherche de la gendarmerie cet après-midi», a-t-il déclaré sur le site ce mardi.

«La commune de Mermoz-sacré-coeur n’a signé aucun permis sur 4000 mètres carrés sur le domaine public maritime. Nous sommes sur une assiette foncière où se trouve le président Wade. Mais personnellement la présence du Président Wade ne nous dérange pas car ça ne bloque pas l’accès à la mer et ça n’empêche pas les jeunes d’utiliser la plage. Par contre, ici (le terrain litigieux) nous sommes sur la plage, qui a été dilapidée, bétonnée», a craché l’édile.

Quant au maire de Fann Point E qui a signé le permis de construire, Barth ne l’accable pas: «A la décharge du maire de Fann Point E, moi je reçois des parapheurs je les signe alors que je ne sais même pas où se trouve l’immeuble. Aujourd’hui, l’autorité compétente c’est l’Etat, représenté par le préfet de Dakar. Je l’ai informé pour lui dire que sur ce site l’autorisation de construire qui est brandie n’a aucune valeur juridique et administrative. Parce que nous sommes dans le périmètre communal de Mermoz-sacré-cœur», indique Barthélémy Dias.