Alerte aux sénégalais sur l’expanisonnisme ethnique de Macky Sall : une bombe à retardement ! Par Ahmadou Diop

Macky Sall SevereReparlons du Sénégal sur un scandale d’état d’une gourvarnance carambouilleuse, bancale ! En effet, si on n’y prend pas garde, la politique népotique, ethnocentrique constitue une bombe à retardement pour la stabilité, l’unité nationale, la cohésion sociale et la sécurité.

Manifestement, les nominations décousues produisent un scandale d’état, parmi tant d’autres : ou la face émergée de l’iceberg de la particratie ethnique de l’état-apr sans éthique, ni équité.

Alerte aux sénégalais sur le parjure de Macky sall, l’exceptionnel traitre nègre de service antipatriotique, ethnique en chair et en os.

Alerte au peuple sénégalais sur l’instauration d’un régime intégriste, mafieux et d’apartheid, incarné par Macky fait la promotion sociale politique des alpulaars. Un crime qu’on ne saurait absoudre. Toute sentinelle, tout soldat, tout patriote, tout citoyen ou journaliste, qui dénonce vertement le placement disproportionné des toucouleurs, qui sont largement privilègiés par indécence au sein de l’administration en aura non seulement pour son grade, mais est pris comme un diviseur, pyromane déclaré.

On est dans le nihilisme, le totalitarisme absolu, car la pantomime des esclades massives ethniques inverse les rôles, et désigne du doigt les acussateurs au bon endroit contre l’envers du décor. Macky Sall, autoproclamé le cheval de Troie, représente en réalité l’escobarderie exceptionnellle des reniements et des renoncements, est par définition le maître des promesses électorales qu’il a sciemment laissées aux vestiaires. Selon la vision étriquée, l’identité culturelle des alpulaars et des compétences se mesurent exclusivement à l’aune des mêmes patronymes particuliers dans les hautes sphères de l’état sénégalais totalement personnalisé.

Si nous voulons que notre pays, le sénégal soit dans la trajectoire des nations émergentes, il est impératif que nous puissions opérer une nette rupture totale, en créant ipso facto, les conditions obligatoires d’un sursaut national pour le civisme et la culture patriotique.

Depuis deux semaines, sans discontinuer, les nombreux articles écrits par le remarquable soldat du patriotisme en action, en l’occurrence, Ndiawar Diop, une sentinelle de haut niveau, ont crée le buzz sur internet et suscité un consensus chez les sénégalais majoritairement édifiés sur la nature contre-productive de la république de la bamboula,versus ethnocentrique dans les faits. A contrairio, des opportunistes corporatistes à court d’arguments qui n’ont que des insultes à la bouche, s’arrogent bassement en spectacle à la face du monde.

Nous lançons donc solennellement aux sentinelles et aux citoyens sénégalais sur un homme dangereux, aux longues dents, en l’occurrence, Macky Sall, un faussaire né, aux velléités hégémonies ethniques, agit toujours dans le sens contrarire de ce qu’il dit publiquement.

Depuis 3 ans, l’éthniciste déclaré, non-éclairé, traque et dresse en coupe réglée tous ceux qui s’opposent en toute légitimité contre sa tyrannie et son pouvoir d’état totalitaire, incurieux et inique. Pour ne rien arranger, s’ajoute, hélas, le masque de théâtre d’une certaine stature supposée intellectuelle de pacotille, ou le symbole opaque de la tartufferie, inculte, inactive, couarde et laborieuse, sévit en concert par sa complicité manifeste, directe avec la presse de servitude, matelassée, encordée, moribonde et capitularde. L’abondance nauséabonde est à la fois et le logiciel et la plume de service de celui qui n’a jamais disposé d’aucune moralité perceptible, pour s’etre enrichi illicitement et honteusement par les raccourcis politiques.

Quand on parle d’intégrisme, on ne pense généralement qu’aux islamistes, mais en réalité, il en existe aussi son équivalence en politique. Tout se tient en politique. C’est bien le cas de la politique ethnique de Macky Sall, un trompe- l’œil, un multimilliardaire des raccourcis politiques, cache la forêt, malgré les apparences qu’il affiche sur la scène internationale.

Nous saluons ici, le courage et l’esprit alerte du journaliste d’investigation, Ndiawar Ndiawar, le patriote et l’admnistrateur de notre Radio Sunuker, la première Radio Africaine FM à Los Angeles en Californie, met à nu la politique d’aparthied ou l’alpulaarisation, L’auteur desdits articles a démonté admirablement pièce par pièce les mécanismes d’une politique sociale à grand feu de Macky qu’il démantèle à l’épreuve des faits matériels.

Gouverner, c’est prévoir. Le clanisme comme système de gouvernance ne peut être un sujet tabou. La concentration du pouvoir par la soldatesque des mêmes patronymes dans toutes les hautes structures de l’état sénégalais constitue une bombe à retardement et un danger réel pour la stabilité, l’unité nationale, la cohésion sociale et la sécurité.

Et Demain, c’est maintenant qu’on le construit. On ne peut construire rien de bon sans la liberté d’agir.
Bienvenue au temple de la gestion népotique et du clanisme à visage découvert ! Que cela ne tienne !

De la rupture cocasse aux mensonges infinis, cousus de fil blanc, place maintenant au ciel obscurci de la république des alpulaars bien bénis allégrement et mieux servis que le reste des citoyens sénégalais, alignés en seconde zone, qui sont sciemment laissés sur le quai, lesquels pourtant, ont aussi la tête pleine en terme de matière grise et de diplomes équivalents ou plus avérés, voire même supérieurs, mais paradoxalement, la bonne gouvernance supposée des proxnétes corporatristes, continue ses longues litanies des procès bassement politiques, sélectifs sur l’autel de la rengaine et des rapines de caniveau.

Le décryptage des nominations ethniques décriées sans complaisance par le patriote sénégalais, Ndiawar Diop, laisse apparaître nettement un ethnocentrisme débridé qu’on ne saurait occulter sous aucun prix.

Pour dire vrai, nous devons saluer la capacité intellectuelle d’un tel symbole de haut niveau, qui a la sagesse et la faculté mentale de mettre en exergue pour démonter pièce par pièce la pantomime d’un tissuthéque de mensonges organisés.

La gouvernance bancale de macky Sall mérite une fatwa judiciaire politique, sans attendre une seule minute de plus si les sénégalais le souhaitent ardemment et à tout moment.

Les séquelles historiques du colonialisme font douter dans la tête des citoyens toute capacité de résistance face au fascisme d’état. Pire, l’exceptionalité d’une certaine minorité toute puisante ploutocrate politico- religieuse, clientéliste, égoïste, présumée faussement crédible, plombe la démocratie, le développement et retarde le patriotisme et l’émergence de leaderships, capables de créer les conditions d’un déclic dynamique.

La politique spectacle au sénégal telle qu’elle est conçue dans notre pays étrange et la renverse, ne favorise nullement le productivisme patriotique, mais au contraire, elle est source de référence des médiocres pour faire la promotion des usuels à qui on accorde des cironstances atténuantes, au point qu’ils occupent tout le temps le terrain médiatico- politique, au détriment des voix des sentinelles restées inaudibles.

Par Ahmadou Diop CPC