Cheikh Oumar Hanne et ses avocats entament une guerre judiciaire contre Pape Alé Niang et Mody Niang

C’est officiel. L’ex Directeur du Coud et actuel ministre de l’enseignement supérieur, Cheikh Oumar Hann et ses avocats ont entamé une véritable Guerre judiciaire contre le journal, Pape Alé Niang. Une plainte a été déposée devant le Tribunal correctionnel par les avocats de M. Hann.

En conférence de presse ce vendredi, les conseils de l’ancien Directeur du COUD ont également annoncé que, la plainte qui a été déposé contre Pape Alé Niang vise également l’écrivain Mody Niang qui a préfacé le livre intitulé « Scandale au cœur de la République » et dans lequel, Pape Alé Niang indexe la gestion de l’ancien Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (Coud).

” Je précise qu’il n’est pas le seul qui est poursuivi dans cette affaire. Nous avons fait la plainte contre M. Pape Alé Niang mais aussi contre M. Mody Niang qui a préfacé le livre pour laver l’honneur de Cheikh Oumar Hann. En fait, Mody Niang est l’auteur de propos que notre client considère comme diffamatoires. C’est pour cela que les deux sont poursuivis pour le délit de diffamation “, a déclaré Me Baboucar Cissé, avocat de Cheikh Oumar Hann.

L’avocat a expliqué que, ” M. Niang aurait dit qu’il ne s’est basé que sur des faits mais en fait la loi lui donne la possibilité de rapporter ses preuves parce que quand vous faites une procédure en diffamation, c’est parce que vous considérez que des allégations ou des imputations ont été faites sur votre personne et qui portent atteinte à votre honneur et à votre considération. Donc la loi dit que la personne qui est visée à un délai de 10 jours pour rapporter la vérité des faits qualifiés de diffamatoires par la personne qui a déposé plainte. Puisque Pape Alé Niang et Mody Niang ont les éléments qui prouvent le contraire, la loi leur donne la possibilité de notifier cela à la partie civile qui se trouve être M. Cheikh Oumar Hann”, a plaidé Me Baboucar Cissé.