Cité dans une affaire de faussaire :Pape Diop se dit meurtri et lave son honneur

La presse a fait état ce jour d’une affaire de contrefaçon de signes monétaires et de blanchiment de capitaux dans laquelle, j’aurais été cité par l’un des mis en cause lors de l’enquête préliminaire. Je suis à la fois surpris, meurtri et profondément choqué par le fait que mon nom ait pu être mêlé à cette affaire que j’ai eu à découvrir en même temps que tout le monde dans la presse de ce matin.
Je suis d’autant plus choqué que je trouve très léger le prétexte invoqué pour me citer dans l’affaire. Il semblerait en effet que c’est l’un des mis en cause qui aurait dit simplement un jour à l’un de ses acolytes que les billets à laver m’appartiendraient ainsi qu’à Farba Senghor.
Je tiens à préciser que ma réputation et mon honorabilité ne peuvent être ternies par une déclaration aussi fantaisiste faite en désespoir de cause par un prévenu durant son audition par les enquêteurs.
Concernant l’enquête en question, je me tiens personnellement à la disposition de la section de recherches de la Gendarmerie qui pourra, le cas échéant, m’entendre pour voir si j’ai pu avoir un lien quelconque avec cette bande de malfaiteurs.
Je me réserve enfin le droit d’engager une action en justice pour laver totalement mon honneur dans cette affaire.

Communiqué
Pape DIOP, Président de la Convergence Libérale et Démocratique Bokk Gis Gis

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.