Coronavirus: L’OMS appelle l’Afrique à « se réveiller » et se préparer au « pire »




Director-General of the World Health Organization (WHO) Tedros Adhanom Ghebreyesus attends a news conference after an Emergency Committee meeting on the Ebola outbreak in the Democratic Republic of Congo at the United Nations in Geneva, Switzerland, August 14, 2018. REUTERS/Denis Balibouse

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a qualifié, ce mercredi 18 mars, le nouveau coronavirus d’ « ennemi de l’humanité » et a lancé un avertissement aux pays africains.

Les autorités sanitaires mondiales ont appelé l’Afrique à « se réveiller » face à la menace du nouveau coronavirus, soulignant que le continent devait se préparer au « pire ».

« Plus de 200 000 cas ont été signalés à l’OMS et plus de 8 000 personnes ont perdu la vie », dont un enfant, a déclaré ce mercredi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle, soulignant que plus de 80% des cas ont été recensés en Europe et dans le Pacifique occidental.

Mais le patron de l’OMS a une fois de plus demandé à l’ensemble de la communauté internationale de se mobiliser, insistant sur le fait que « l’Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller ».

Une « menace sans précédent »

Le 11 mars, l’OMS avait qualifié l’épidémie du Covid-19 de « pandémie », poussant de nombreux pays à prendre des mesures exceptionnelles. « Ce coronavirus constitue une menace sans précédent, a ajouté le patron de l’institution ce mercredi. Mais c’est aussi une occasion sans précédent de nous rassembler contre un ennemi commun, un ennemi de l’humanité. »

L’Afrique a été tardivement affectée par la pandémie, mais le nombre de cas a rapidement augmenté. On comptait, mardi 17 mars avant minuit, 462 cas sur l’ensemble du continent.