Éventuelle nomination par décret du maire de Dakar : si Macky réussit à le faire, ce serait « un coup d’Etat constitutionnel »

L’éventuelle nomination par décret présidentiel du maire de Dakar, à l’origine de débats houleux au sein de la commission politique du Dialogue national, continue de faire couler beaucoup d’encres. Hormis les opposants qui ont exprimé leurs inquiétudes, l’analyste politique Ibou Fall a parlé d’un coup d’Etat constitutionnel, si Macky Sall réussissait à le faire passer.

« Si Macky Sall réussit à faire passer cette loi, ce serait un coup d’Etat constitutionnel et rien d’autre ». C’est ce qu’estime le journaliste analyste politique, Ibou Fall, interrogé par nos confrères du quotidien « Source A ». Ce sera comme « si les militaires ne supportaient plus Macky et débarquent au Palais pour le déloger ».

nterpellé sur les motivations d’une telle loi, il explique Dakar est le poumon économique et politique du Sénégal. « C’est la deuxième puissance économique derrière la présidence. La mairie de Dakar a un budget de 75 milliards FCFA. Qui gagne Dakar, gagne pratiquement le Sénégal », dit-il.

« Si Macky Sall arrive à faire passer un tel décret, cela signifie qu’il sera là, pour 50 ans. Donc si l’opposition laisse une telle décision passer, c’est son problème », a averti le journaliste analyste politique.

Pour sa part, l’enseignant-chercheur en sciences politiques, Moussa Sow a fait part d’un recul démocratique. « si cette décision passe, ce sera un recul démocratique. Elle en sera ni bonne pour l’Etat, ni pour la démocratie, en moins les citoyens. Surtout que Dakar est un enjeu considérable. Il présente ¼ de la population, donc, qui gagne Dakar est en avance ».