EXPLOITATION DU FER DE LA FALÉMÉ : SONKO DENONCE « UN BANDITISME D’ETAT(…)UN CRIME CONTRE LE PEUPLE SENEGALAIS »

« Un banditisme d’Etat !» C’est par ces mots que le patron de Pastef a qualifié l’attitude de nos autorités dans le contrat qu’elles ont signé avec l’entreprise turque TOSYLI pour l’exploitation du fer de la Falémé. « Le contrat est fixé à 25 ans. Et, sur les 25 ans, l’Entreprise TOSYALI HOLDİNG va investir 510 milliards de francs CFA et va gagner 10 185 milliards de francs CFA. Elle va exploiter 1,2 million tonnes de fer par an. » « C’est du banditisme d’Etat. C’est un crime innommable, inqualifiable contre le peuple sénégalais, une forfaiture, une haute trahison », a dénoncé Sonko, mercredi 28 août, lors d’une conférence de presse, à Dakar. Il a appelé les Sénégalais à se mobiliser pour s’opposer à ce nouveau « scandale ».

“Qu’est-ce que l’Etat du Sénégal va donner à TOSAYLI ?”, s’est-il interrogé avant de donner des détails sur le contenu du contrat. “Pour ce faible investissement, l’Etat du Sénégal s’engage : – à créer un couloir vert de dédouanement sur le terrain lors des importations ;
l’Etat du Sénégal va accorder à la société l’exonération de l’impôt pendant 10ans sur les bénéfices et divers taxes sur l’activité professionnelle de la société ça ce n’est prévu par aucun texte au Sénégal;
l’Etat du Sénégal à supprimer les parts de l’Etat et diverses taxes sur les prix de l’électricité, du gaz, et de l’eau utilisés par TOSAYLI ;
l’Etat du Sénégal s’engage à prendre en charge les primes de sécurité sociale des employés pour les 10 premières années :
l’Etat du Sénégal s’engage à autoriser les recrutements d’expatriés à hauteur de 50% du nombre total d’employés dans les 10 premières années d’activités ;
l’état du Sénégal s’engage à fournir un soutien de prime de frais de d’exportation
l’Etat du Sénégal s’engage à établir les frais de port à un prix préférentiel et à utiliser le port en priorité dans les opérations de commerce extérieure de TOSAYLI
l’Etat du Sénégal s’engage à accorder à la société TOSAYLI conformément à la législation en vigueur au Sénégal une licence de récupération des déchets de ferraille et droit de ‘préhension d’achat de la ferraille sur l’étendue du territoire sous réserve d’accepter d’en revendre aux Sénégalais dans le besoin ;
l’Etat du Sénégal s’engage à constituer un comité de pilotage qui sera chargé de l’étude et qui délivrera dans un délai raisonnable à compter de la date à laquelle les demandes sont déposées, les permis d’environnement de construction et d’exploitation
l’Etat du Sénégal s’engage à couvrir les frais de raccordement d’électricité, de gaz, d’eau des ressources d’alimentation vers le complexe ;
l’Etat du Sénégal s’engage à réaliser la liaison routière et ferroutière nécessaire pour la viabilisation du complexe ;
l’Etat du Sénégal se chargera du développement des infrastructures ferroviaires, portuaires pour le transport et l’exploitation des produits semi-finis et finis, les modalités de réalisation des infrastructures seront discutées et négociées ultérieurement ;
l’État du Sénégal s’engage à contribuer aux intérêts du prêt d’investissement bancaire ;
l’État du Sénégal s’engage à prendre en charge par le trésor du Sénégal, la garantie accordée aux institutions financières pour le prêt d’investissement ;
l’Etat du Sénégal s’engage à inspecter les établissements illégaux sans certification de conformité réaliser des chiffres d’affaires en dehors du système judiciaire”, a dénoncé Ousmane Sonko.

Cheikh Ndoye