Ghana: Guillaume Soro répond au président Akuffo Addo qui a refusé de lui accorder l’asile

Guillaume Soro n’est pas le bienvenu au Ghana. L’homme politique s’en est pris au président Akuffo Addo pour lui avoir refusé l’asile dans son pays.

Un mandat d’arrêt a été émis à l’encontre du candidat à la présidence qui a interrompu un retour prévu en déroutant son jet privé vers Accra. Il est accusé de « tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat et à l’intégrité du territoire. »

Cependant, dans la capitale ghanéenne, l’ancien chef du parlement ivoirien et sa délégation ont été bloqués dans l’avion avec interdiction de descendre pour contrôle d’identité.

L’avion a finalement redécollé vers l’Espagne sans que Guillaume Soro ne touche le sol ghanéen. Ce traitement n’a pas laissé l’ancien chef rebelle indifférent. Dans une série de tweets, il a exprimé sa déception.

« AkufoAddo Sur le tarmac de l’aéroport d’Accra, le pilote m’a informé que je ne pouvais pas sortir de l’avion. Les autorités ghanéennes ont refusé de me recevoir sur leur sol. Monsieur le Président, en tant que dirigeant africain, pensez-vous que le pays de Kwame Nkrumah devrait agir de la sorte ? »

« AkufoAddo comment peux-tu traiter ainsi à un citoyen de la CEDEAO. Je suis vraiment sidéré. J’ai appris que l’ancien président de la Côte d’ivoire, Félix Houphouët-Boigny vous a accueilli quand vous étiez dans le besoin. J’ai appelé notre ami commun Abedi Pele et il était vraiment dépassé. Que Dieu bénisse l’Afrique. »

Dans son dernier tweet, il a tenu à rafraichir la mémoire du président ghanéen. « Monsieur Akufo Addo, je suis Soro Guillaume, un citoyen de la CEDEAO de Côte d’Ivoire. Nous nous connaissions lorsque vous étiez ministre de la justice et enfin ministre des affaires étrangères du Président John Kuffuor. Vous me rendiez visite à Bouaké et Abidjan lorsque vous étiez membre du GTI… »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.