INTERDICTION DU PORT DU VOILE ISLAMIQUE A ISJA POUR LA PROCHAINE ANNÉE SCOLAIRE : UNE DÉCISION QUI BAFOUE LA SOUVERAINETÉ NATIONALE

C’est encore sur les réseaux sociaux que Moustapha Diakhaté a réagi à l’interdiction du port du voile islamique à l’Institut Saint Jeanne d’Arc (ISJA) pour la prochaine année scolaire. Dans un poste sur Facebook, il est d’avis qu’une telle décision « bafoue la souveraineté nationale et menace l’unité du Sénégal ».
« C’est à l’ISJA de se soumettre au projet éducatif de la République Sénégal décliné dans la Constitution et dans la loi d’orientation nº91-22 du 30 janvier 1991 comme l’a si clairement rappelé le Ministère de l’éducation dans un communiqué publié le 3 mai 2019 », écrit-il.

Moustapha  Diakhaté ajoute que « la déclaration de la direction de l’école Sainte Jeanne d’Arc informant que la présence des élèves voilées n’est valable que pour le reste l’année scolaire en cours, en violation de la Constitution, de la Loi d’Orientation, est proprement scandaleuse et inacceptable ».

Plus loin, l’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) estime que : « Cet affront de plus appelle une réaction rapide et ferme du Ministère de l’éducation ».

Il faut rappeler, dans l’urgence, tous les acteurs de l’école sénégalaise publique comme privée qu’ « aucune pratique discriminatoire ne saurait être tolérée sur l’ensemble du territoire national », at-il ajouté.

« Au regard de ce pied de nez de l’ISJA à la République, le ministre de l’Education doit placer immédiatement l’Ecole sous administration provisoire », souligne-t-il.

Moustapha Diakhaté, appelle à cet effet, les parents des élèves discriminées à « plainte contre l’école Sainte Jeanne d’Arc pour violation caractérisée de la loi d’orientation.
Tous les intégrismes mettent en danger le vivre ensemble sénégalais et doivent être combattus sans faiblesse. »
Cheikh Ndoye

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.