L’Ipres doit 26 mois d’arriérés de loyer à un retraité

Déjà très secouée par la mafia des tickets-restaurants estimée à 400 millions qui tarde à être élucidée, l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) fait encore parler d’elle.

Selon Libération, elle doit 26 mois d’arriérés de loyer au bailleur retraité de l’immeuble abritant son centre médico-social de Pikine. Surtout que le propriétaire compte sur ces fonds pour vivre.