Macron annoncé à l’université de Bouaké : Réaction de Nathalie Yamb

Le président français est annoncé en Côte d’Ivoire les 9, 10 et 11 décembre 2019. Au cours de cette visite de travail, il est prévu que Emmanuel Macron se rendre à Bouaké l’une des plus grandes villes du pays de Houphouët-Boigny. En apprenant la nouvelle, l’activiste anti France-Afrique Nathalie Yamb, n’a pas pu s’empêcher de réagir.

La conseillère exécutive du professeur Mamadou Koulibaly candidat à la présidentielle de 2020, promet d’être à Bouaké pour échanger avec le locataire de l’Elysée. « On sera tous à Bouaké le 11 décembre, et on va bien causer » a-t-elle déclaré sur son compte twitter. La conseillère du candidat du parti Liberté et Démocratie pour la République (LEDER) s’est par ailleurs insurgée contre le pouvoir Ouattara qui avait empêché Mamadou Koulibaly de s’entretenir avec les étudiants de la deuxième ville de la Côte d’Ivoire, mais qui est prompt à dresser le « le tapis rouge » à Macron pour le même exercice.

Exclue de Facebook et de Wikipédia
Selon elle, il faut être esclave pour agir ainsi. Rappelons qu’à l’occasion du forum Russie-Afrique tenu en Russie à Sotchi les 23 et 24 octobre 2019, Yamb avait fait des déclarations qui lui ont coûté son exclusion de Facebook et de Wikipédia. L’activiste a affirmé à la face du monde qu’après « l’esclavage, la colonisation et la pseudo indépendance » il a été admis aux africains le droit à la liberté, mais que cette liberté ne s’exerce qu’«au sein de l’enclos français ».

D’après elle, jusqu’au moment où elle tenait le discours à Sotchi, l’Afrique était encore sous la domination française et considérée comme un patrimoine de la France. Sur l’interview que le président Talon avait accordée à la télévision Française France 24, elle a déploré aussi le manque de précision du premier magistrat béninois sur la sortie de la zone CFA.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.