Qui est derrière la libération de Khalifa Sall?

– A peine sorti de prison, l’ex-maire de Dakar fait l’objet d’un houleux débat sur les conditions de sa libération. Ayant déclaré qu’il n’a jamais été demandeur d’une grâce et n’a jamais mandaté quiconque pour le faire à sa place, sa libération suscite cependant moult interrogations compte tenu des déclarations de l’avocat, Me Khassimou Touré, qui a soutenu qu’il est l’instigateur de cette libération pour avoir introduit une demande de grâce en faveur d’un codétenu de Khalifa Sall.

«Quand l’affaire a eu lieu, j’ai pris ma propre initiative pour que mon frère Mbaye Touré et Khalifa Sall soient libres. Et j’en remercie le Président Macky Sall parce que quand je lui ai dit ce que je voulais, il a réagi conformément à mon voeu», a déclaré l’avocat.

Me Khassimou Touré ajoute que «ce n’est pas le moment de bavarder ». « J’ai fait ce que je devais faire. Je suis quitte avec ma conscience. Et demain, il fera jour. Le rôle que j’y ai joué, je l’assume avec beaucoup de dignité et avec beaucoup de fierté. Il n’y a pas de protocole de Rebeuss, il n’y a pas de protocole de Doha. C’est moi Me Khassimou Touré qui ai pris mes responsabilités, rencontré les autorités qu’il faut et obtenu ce résultat».

Mais des proches de Khalifa Sall réfutent ces allégations et considèrent que la demande de grâce ne concerne pas l’ex-maire de Dakar qui n’a jamais été demandeur d’une telle faveur.

Me Amadou Aly Kane, l’un des avocats de Khalifa Sall, est intervenu sur la Tfm pour apporter des précisions sur les conditions de la grâce présidentielle dont son client est bénéficiaire.  »Je suis allé rendre visite à Khalifa Sall en prison. Je lui ai demandé de me permettre d’introduire une grâce à mon nom, mais il m’a dit : « j’ai confié mon sort à Allah ». Donc aucun avocat ne peut dire que c’est Khalifa qui lui a donné l’autorisation de demander une grâce pour lui », souligne-t-il.

Des partisans de Khalifa Sall et beaucoup de sénégalais pensent que cette libération est une suite logique de l’action de Serigne Mountakha Mbacké. « C’est dans le sillage des retrouvailles Wade-Macky », a soutenu Moustapha Diakhaté, ancien chef de cabinet du président Macky Sall.

En effet, Touba a certainement joué un grand rôle dans la libération du leader de Taxawu Dakar. Depuis un peu plus de deux mois, de bonnes volontés proches du Khalife général des mourides ont rencontré le saint homme pour solliciter son intervention pour la décrispation de l’espace politique. Cette initiative a abouti aux retrouvailles entre Macky Sall et Abdoulaye Wade en discorde depuis 7 ans et à la libération de Khalifa Sall. Et dans les jours à venir, c’est le cas de Karim Wade qui sera élucidé conformément aux voeux de son père Abdoulaye Wade qui en a parlé au chef de l’Etat Macky Sall en présence du Khalife général des mourides lors de l’inauguration de la Mosquée Massalikoul Djinane, nous souffle-t-on.