Serigne Mbaye Thiam : « Le prix de l’eau ne connaitra pas de hausse… »




«Le gouvernement a déployé depuis un an toute une batterie de stratégies et de mesures pour garantir, au premier janvier 2020, une continuité parfaite du service, à travers une transition efficace vers le nouveau régime d’exploitation. Entre juillet et maintenant c’est dix réunions de comité de pilotage de fin de contrat et de transition que j’ai personnellement présidés et qui ont réuni tous les acteurs qui étaient intéressés ou concernés par la fin de contrat et par la transition. Cette remise en concurrence du contrat d’affermage du service public de l’eau a permis de baisser le prix exploitant de l’eau qui va passer de 364,7 francs Cfa qui étaient rémunérés à la Sde à actuellement 298,5 qui seront rémunérés à Suez, soit un gain de plus de 66 francs Cfa par mètre cube et plus de 200 milliards de francs Cfa sur la durée du contrat. Cette économie permettra à l’État de revoir en profondeur la structure de financement des services en relevant la redevance dédiée à l’assainissement urbain pour renforcer l’équilibre financier de l’Onas, de consolider l’esprit patrimoine de la Sones afin de mieux sécuriser son équilibre  financier, de baisser le poids très lourd du tarif de l’administration  centrale et de générer des ressources pour financer la  surveillance de nos ressources stratégiques en eau. Je voudrais que nos compatriotes soient rassurés. Le prix de l’eau à l’usager ne connaîtra pas de hausse le premier janvier 2020, en lieu et place c’est une meilleure qualité du service qui nous engage tous».