Seydi Gassama : « Il y a un acharnement judiciaire sur Guy Marius Sagna »

Seydi Gassama, le Directeur exécutif d’Amnesty International Sénégal a décidé avec les défenseurs des Droits de l’Homme, de porter le combat devant la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le groupe de Travail des Nations Unies pour dénoncer la condamnation de l’activiste Guy Marius Sagna qu’il juge anormale.

Face aux journalistes, ce mercredi matin, à Dakar, il a ouvertement critiqué le Procureur de la République, d’après lui ne doit pas intervenir dans les règlements de comptes politiques. «Aujourd’hui, la justice est instrumentalisée. Nous assistons à un règlement de compte politique. Il faut s’engager dans un autre combat. Il y a un acharnement judiciaire sur une personne, en l’occurrence Guy Marius Sagna», a-t-il dénoncé lors d’une conférence de presse.

Appel au respect des engagements internationaux

« Nous en appelons au respect des engagements internationaux en matière de liberté d’expression et nous demandons à l’Etat de faire en sorte que la liberté d’expression et la liberté de rassemblement pacifique soient respectées », a soutenu M. Gassama.

Le président de la Ligue sénégalaise des Droits de l’Homme a aussi abordé dans le même. «Guy Marius Sagna a été arrêté arbitrairement. Nous en appelons au respect des droits fondamentaux pour assurer que les droits humains soient pris en compte», a souligné Me Assane Dioma Ndiaye.

Pour rappel, l’activiste Guy Marius Sagna a été arrêté, le 29 novembre dernier, devant les grilles du Palais présidentiel lors d’une manifestation contre la hausse de l’électricité. Mais, ses co-accusés ont retrouvé la liberté il y a quelques semaines.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.