VENTE NATIONALITÉ SÉNÉGALAISE RÉVÉLATIONS SUR L’AGENT VÉREUX DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET SA MAFIA

L’affaire de la mafia qui vendait la nationalité sénégalaise, et qui avait fini d’éclabousser le ministère de la Justice, connaît de nouveaux rebondissements.

Le présumé cerveau a été identifié et se nomme Abdoul Ahad Agne. Il est l’archiviste de la Direction des affaires civiles et du sceau, rapporte Libération.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, le mis en cause avait mis en place un système rôdé pour ne pas être exposé. Il évitait tout contact avec ses clients.

Ali Fawaz, son complice, se chargeait de trouver des clients, d’empocher les fonds et de déposer, sur la base de procuration les documents administratifs.

Aboubacry Agne, frère du mis en cause, qui avait pour mission de livrer la nationalité est tombé. Il a été interpellé par la Section de Recherches et placé sous mandat de dépôt par le juge du premier cabinet.

Les nommés Amer Alahmar (Syrien), Mohi Alboni (Syrien), Nabil Wizani (Sénégalais), Ahmed Bakkour (Syrien) et Ali Fawaz (Libanais) ont été également placés sous mandat de dépôt.

Ils sont tous poursuivis pour association de malfaiteurs, contrefaçon des sceaux de l’État, faux et usage de faux en écritures publiques authentiques, blanchiment de capitaux…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.