ZIGUINCHOR: LES PARTISANS DE OUSMANE SONKO DANS LA RUE POUR DIRE NON À LA POLITISATION DES 94 MILLIARDS

Les partisans de la Casamance de Ousmane Sonko, le président du Pastef ont investi ce samedi les rues de Ziguinchor pour lui apporter leur soutien contre ce qu’ils appellent l’injustice qui serait en train de prendre une grande ampleur au Sénégal. C’est du moins ce qu’a indiqué Ndèye Rama Dia, coordinatrice du Pastef dans le département d’Oussouye.
‘’On est-là pour lutter contre l’injustice qui est en train de prendre une grande ampleur au Sénégal. On s’est mobilisé pour apporter à Ousmane Sonko notre soutien dans son combat. Et nous nous adressons à Macky Sall pour lui dire qu’Ousmane Sonko n’est pas Karim Wade ni Khalifa Sall. Ousmane Sonko appartient à l’Afrique, tout le continent est derrière lui parce qu’on assez souffert des détournements et autres gestions gabégiques’’avertit-elle d’emblée. Et de poursuivre : ‘’Ousmane Sonko a soulevé ces dossiers (les 94 milliards) pour que la justice soit faite. Pourquoi on ne peut pas le considérer comme un Sénégalais ? S’il soulève des dossiers de ce genre et porte plainte, que la justice fasse ce travail et ne pas politiser ça. Maintenant, s’ils ont peur parce que sachant que si ces dossiers sont bien diligentés, ils seront mouillés, qu’ils sachent qu’ils n’auront plus affaire avec Ousmane Sonko, mais avec le peuple sénégalais surtout les femmes. Touche pas à Ousmane Sonko’’, hurle t-elle avant de lancer un avertissement, soulignant que toutes les femmes de la Casamance sont derrière M. Sonko.
‘’Gare à celui qui touche Ousmane Sonko ! Toutes les femmes se mobilisent derrière Ousmane Sonko et disent à Macky Sall de faire très attention’’, scande t-elle, soulignant qu’il y a une injustice notoire au Sénégal. Et pour étayer sa thèse, elle souligne que les pauvres le demeurent éternellement et les riches sont toujours riches. A ce sujet, elle martèle que les populations sont fatiguées, il n’y a pas de travail dans le pays. Elle demande que le Sénégal prenne exemple sur le Rwanda où tout se passe bien.
Même son de cloche chez Alassane Diédhiou, vice-recteur à l’Université de Ziguinchor et patron local du Pastef qui relève que cette marche, c’est pour donner un signal fort à Macky Sall et à son gouvernement pour leur dire qu’ils ne veulent pas une politisation de l’affaire des 94 milliards.
‘’Nous voulons que cette affaire soit traitée de la manière la plus juridique possible parce que notre leader a déposé une plainte au niveau du procureur, cela fait plus d’un an et il n’y a pas eu de suite. Et ensuite, il y a eu une commission d’enquête parlementaire qui tente de blanchir Mamour Diallo’’.

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.