"Abdou Diouf et Mémoires" : Les héritiers de Kéba Mbaye mettent à nu les "interrogations et supputations" de l'ancien Président

7236179-11111471L’ancien président de la République, Abdou Diouf, avait-il perdu la mémoire au moment de les écrire ? En tout cas, son ouvrage continue de susciter la polémique. Et, nombreux sont ceux qui estiment qu’il a sciemment tronqué les faits. “L’histoire, la vraie, se construit, non par des interrogations, mais par les faits”, énonce, dans un communiqué, la cellule de communication de la Fondation Kéba Mbaye qui remet en cause les écrits de Diouf fondés sur des “interrogations et des supputations”. Les héritiers du défunt juge estiment que “l’histoire retiendra que le Conseil constitutionnel, sous la présidence de Kéba Mbaye, a sorti le Sénégal d’un blocage lourd de dangers pour la République”. Très en colère, ils accusent le successeur de Wade de chercher à affaiblir la personnalité de Kéba Mbaye. Selon eux, Abdou Diouf a manqué “d’élégance” et de “précisions” dans ses écrits. “Dans les derniers paragraphes consacrés à la démission du juge, le Président Diouf aurait pu se montrer précis et plus élégant en indiquant que s’il a cessé de recevoir Kéba Mbaye, c’est parce que ce dernier n’avait jamais demandé à être reçu », rappellent-ils soulignant que “sa carrière se déroula souvent en compagnonnage étroit avec Abdou Diouf, notamment lorsque l’un était à la tête du Pouvoir judiciaire et l’autre second de l’exécutif. Ce dernier, au moment de s’en ouvrir, n’en aura retenu, pour la rédaction de ses mémoires, qu’une démission mal comprise, parce que mal étudiée”, regrettent-ils, selon L’Obs.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*