Abdoul Aziz Diop, responsable des cadres libéraux «Je suis surpris d’entendre que 72 milliards sont détournés au Plan Jaxaay»

Responsable des cadres libéraux et ex-directeur du Plan Jaxaay, Abdoul Aziz Diop a été convoqué, ainsi que d’autres personnes, par le Doyen des juges, Mao Sémou Diouf, la semaine dernière. Invité samedi à Pencum Rewmi, une émission animée par Modou Mbacké Niang sur Rewmi Fm, il est longuement revenu sur ce dossier.abdoul aziz

«Je ne peux pas dévoiler le contenu de mon entretien avec le Doyen des juges, parce que le dossier est en instruction», a, d’emblée, précisé Abdoul Aziz Diop. Toutefois, il renseignera, pour aborder les raisons de cette convocation, qu’il s’agit «du rapport d’audit du Plan Jaxaay 2006-2009 que le ministre de la Justice, Aminata Touré, a remis au parquet et à la Direction des investigations criminelles (Dic) pour des enquêtes». L’ancien Directeur de cabinet de Oumar Sarr de poursuivre : «Après cela, le procureur a saisi le Doyen des juges pour qu’on nous auditionne sur ce dont on nous a accusés.

En effet, on nous accuse d’escroquerie portant sur des deniers publics. Cependant, ce qui devait être plus important, ce sont les conclusions du rapport de la Cour des comptes. Mais, ce rapport n’a pas demandé des poursuites judiciaires. En revanche, le rapport a fait des recommandations pour parfaire le travail sur le plan administratif et organisationnel». Ayant pris fonction en 2010, M. Diop a martelé que le rapport d’audit du Plan Jaxaay 2006-2009 ne le concerne pas. «Mais, je suis solidaire avec mes prédécesseurs», a-t-il laissé entendre.

«L’erreur que l’Etat a commise…»

Concernant le budget du Plan Jaxaay, qui a fait l’objet de vives polémiques, Abdoul Aziz Diop de soutenir : «le financement annoncé aux Sénégalais en 2005 par le Premier ministre de l’époque, Macky Sall, était de 52 milliards, alors que nous n’avons même pas reçu 46 milliards pour les travaux».

D’ailleurs, M. Diop dit être très surpris d’entendre qu’ils ont détourné 72 milliards. Et de seriner : «Malgré cela, 3000 logements devraient être construits, ainsi que des ouvrages hydrauliques. Chaque villa revenait à l’Etat à 6.600.000 F Cfa. Ce qui fait 19 milliards. Sans ajouter l’assainissement, la viabilisation, les routes, l’électrification, le collège et le lycée, entre autres infrastructures, qui devraient être construites à Jaxaay.

Lorsque je quittais Jaxaay en avril, dira Abdoul Aziz, l’argent que nous avions reçu, en termes de travaux, ne faisait pas 46 milliards. L’erreur que l’Etat a commise, c’est qu’il y avait des sommes dépensées au nom du Plan Jaxaay, alors que ça ne devait pas se passer ainsi. Il s’agit, notamment, des appuis donnés aux gouverneurs, préfets et à des ministères qui intervenaient lors des programmes d’inondation».

Cheikh Moussa SARR

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*