ABDOUL MBAYE PASSE LE TEMOIN A AMINATA TOURE Mimi dit « mesurer l’impatience » des Sénégalais

Le Premier ministre, Mme Aminata Touré a déclaré hier, à l’issue de la passation de service avec son prédécesseur, Abdoul Mbaye, qu’elle mesure l’impatience des Sénégalais quant à l’urgence à apporter des réponses concrètes aux nombreuses préoccupations des populations. Cependant sans perdre de vue que le Sénégal est un pays sous-développé «à ressources limitées». La passation s’est déroulée dans la plus grande sobriété, avec un Premier ministre sortant qui s’est toutefois refusé à toute déclaration à la presse.mimi_abdoul

Pas d’optimisme béat devant la volonté proclamée d’ «accélérer» les choses à travers le nouveau gouvernement dirigé par le désormais Premier ministre, Mme Aminata Touré qui a reçu, hier mardi, le témoin des mains de son prédécesseur Abdoul Mbaye. Si Mme Touré a dit «mesurer l’impatience» des Sénégalais, c’est pour aussitôt tempérer les ardeurs en suggérant le «réalisme». «Nous mesurons», dit-elle, « l’impatience de nos concitoyens et il faudra délivrer des résultats rapidement.» Et d’ajouter : «en restant évidemment réaliste, parce qu’il ne faut jamais oublier que nous sommes un pays à ressources assez limitées».

Des propos tenus peu après son passage de témoin avec le désormais ex-patron du gouvernement, Abdoul Mbaye. Une cérémonie qui s’est déroulée dans la plus grande sobriété, au neuvième étage du building administratif.

L’actuel Premier ministre a d’ailleurs exprimé sa «satisfaction» sur le déroulement de la passation : «Je me félicite de tout cela, parce que c’est un signe qu’on a un Etat fort. C’est la continuité de l’Etat qui n’a souffert d’aucun pli», dit-elle. Décrivant un état des lieux «très satisfaisant» laissé par son prédécesseur, elle admet avoir «trouvé les documents très bien organisés», non sans remercier la collaboration et le soutien de celui-ci, avec qui elle a cheminé durant 17 mois.
Par ailleurs, répondant à la question de savoir quel sort sera réservé aux dossiers des biens supposés mal acquis, qu’elle a géré en tant que Ministre de la Justice, Mme le Premier ministre déclare : «L’état de droit est un processus qui, dès qu’on l’entame, on ne s’arrête pas».

Aussi compte-t-elle venir à bout des problèmes des Sénégalais en «accélérant la cadence». Toutefois, elle admet que le «réalisme» sera de mise dans la recherche des solutions aux problèmes Sénégalais.
Quant au Premier ministre sortant, Abdoul Mbaye, il a été pour sa part très avare en mots. En effet, après les derniers échanges avec son successeur, il a pris les ascenseurs sans piper mot.

Une passation de service toute sobre et de courte durée, qui a vu la présence de toute la presse Nationale et Internationale. Il y avait aussi la présence de quelques militants venus soutenir leur mentor  dans ses nouvelles fonctions de chef de gouvernement.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*