Abdoulaye Diouf Sarr : «C’est faux de dire que l’Etat a perdu 6000 Milliards de FCfa dans l’affaire Petrotim»

Abdoulaye Diouf Sarr a enfilé hier, son manteau de coordonnateur de la Convention des cadres républicains (Ccr), pour être à l’avant-garde de la guerre médiatique soulevé par le scandale révélé par Bbc dans l’affaire PetroTim. Pour lui, selon L’Observateur, «notre pays traverse, depuis un moment, un tourbillon de faits résumant la vitalité de la vie politique sénégalaise. Du dialogue national impulsé par le génie éclairé du chef de l’Etat, Macky Sall, aux graves accusations portées sur notre pays par un média étranger (Bbc), c’est le Sénégal qui est au centre des convoitises (…) Le média britannique a traîné des tares dans son approche professionnelle et l’enquête à charge, à travers le reportage, illustre à merveille, la volonté de nuire.» … Diouf Sarr Sarr jure que «le scandale des 10 milliards de Dollars», ébruité par la journaliste Mayeni Jones, «a eu le mérite, tout au plus, de remettre au goût du jour une affaire sérieuse et stratégique, seulement dans une relation truffée de contrevérités, dans une production digne d’un poker menteur au sommet du pouvoir sénégalais». Il ne remet en cause ni le professionnalisme ni la bonne foi de la journaliste. Pour lui, «c’est plutôt la fiabilité de ses sources qui laisse à désirer, car le dessein machiavélique de ce reportage est de faire croire aux Sénégalais que l’Etat a perdu six mille milliards de FCfa dans le contrat accordé à Petrotim. Ce qui est totalement faux».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*