Abdoulaye Wade: «Si Macky Sall ne part pas, il se passera des choses pires au Sénégal»

L’ex-Président du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade
L’ex-Président du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade
L’ex-Président du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade

Depuis une semaine, et profitant de l’attraction du XVe sommet de la Francophonie à Dakar, l’ex-président du Sénégal, Abdoulaye Wade multiplie les assauts contre son successeur, Macky Sall. Jeudi, il a menacé de détruire la famille de l’actuel chef d’Etat.

«Nous allons vers une période d’affrontement. Macky Sall m’a déclaré la guerre et je vais relever le défi. Je suis décidé à l’affronter. Nous voulons pousser Macky Sall à démissionner  S’il ne part pas, il se passera des choses pires au Sénégal», menace Abdoulaye Wade, lors d’une conférence de presse.

Mais, il n’a jamais pu expliquer ce qui va se passer. Entouré de ses lieutenants du Parti démocratique sénégalais (PDS), Abdoulaye Wade dont le fils Karim est en prison depuis plus d’un an, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, a souligné que Macky Sall lui a déclaré la guerre. «Macky Sall s’attaque à ma famille et veut la détruire. Désormais, je m’attaquerai à lui et à sa famille pour les nuire. Et que le meilleur gagne», engage le troisième président du Sénégal de 2000 à 2012.

Selon lui, «c’est de l’ignorance» de dire qu’une élection anticipée troublerait l’ordre constitutionnel du pays. «Les élections anticipées figurent dans la Constitution», a-t-il précisé.

Abdoulaye Wade s’est également attaqué au frère du président, estimant qu’Alioune Sall «a volé les ressources nationales du pays à travers sa société pétrolifère Petro Tim Sénégal». Alioune Sall et Abdoulaye Wade ont annoncé, chacun de son côté, une plainte contre son vis-à-vis.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*