ABOU ABEL THIAM, PORTE-PAROLE DU CHEF DE L’ETAT, SUR L’AFFAIRE DE LA DROGUE DANS LA POLICE « C’est faux de dire qu’Interpol est intervenu »

ABOU ABEL THIAM, PORTE-PAROLE DU CHEF DE L’ETATAbou Abel Thiam, le porte-parole du chef de l’Etat, Macky Sall, pense que l’affaire d’accusation de trafic de drogue qui secoue la police, n’est pas une exclusivité sénégalaise.

Il recommande toutefois la prudence, soutenant que tout ce qui a été dit, est considéré comme des allégations et qu’il faut attendre les résultats des enquêtes pour juger. Selon, l’information selon laquelle Interpol s’est saisie de l’affaire est fausse.

« On a beaucoup dit autour de ce sujet. J’ai même l’impression qu’on en a trop dit en attendant d’avoir la vérité des faits pour le moment les choses se présentent ainsi. Il s’agit d’accusations très graves portées par un officier de police contre un patron de la police nationale.

Les faits allégués sont d’une extrême gravité, mais pour l’heure, cela reste des allégations et je voudrais que chacun d’entres nous prenne au moins les précautions oratoires pour ne pas accuser à tort. Attendons d’avoir la vérité des faits », déclare Abdou Abel Thiam, le porte-parole du président de la République sur les ondes de la Rfm.

Cela dit, ajoute-t-il, ce n’est pas aussi une chose singulière. « Il arrive effectivement que des policiers soient mêlés dans des trafics qu’ils sont supposés combattre. Rappelez-vous, il y a de cela quelques semaines c’est la Brigade anti-criminalité de Marseille qui avait été surprise en flagrant délit de revente de drogue.

Ce n’est pas excusable, ce n’est pas admissible mais ce sont des choses qui peuvent arriver. Ce n’est pas une exclusivité sénégalaise si cette accusation est avérée encore une fois. Je reste sur ma précaution, mais cela arrive dans toutes les polices du monde », dit-il.

Abou Abel Thiam pense que des gens supposés impliqués dans ce trafic de drogue en contact avec des gangsters qui ont des moyens financiers importants puissent céder, cela peut arriver.

« Mon opinion personnelle, c’est que cette affaire quelles que soient les conclusions auxquelles on aboutira, est une affaire extrêmement grave », soutient-il, démentant au passage l’information selon laquelle Interpol s’est saisi de cette affaire. « Les gens parlent d’Interpol qui serait intervenu dans le dossier alors que ce n’est pas vrai », dément-il.

NETTALI.NET

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*