Acharnement sur Guy Marius Sagna : Révélations sur les « complots de l’Etat » pour faire tomber l’activiste

Après la distribution de flyers d’hier pour renseigner la population sur la hausse du prix de l’électricité, le collectif « Noo Lank » a fait face à la presse afin de faire le bilan des arrestations.
Deux mois que l’activiste Guy Marius Sagna séjourne à la prison du Camp Pénal, poursuivis pour participation a une manifestation interdite et rébellion contre un agent dans l’exercice de ses fonctions, provocation à un attroupement et actions diverses. Ce matin, le collectif « Noo Lank » a fait face à la presse afin de révéler les stratégies et complots de l’Etat pour faire tomber Guy Marius Sagna.

A en suivre les membres, qui sont actuellement en conférence de presse, le président Macky Sall a longtemps voulu faire taire Guy Marius Sagna. En effet, argumentent -ils, « après le scénario de la fausse alerte au terrorisme qui s’est soldé par un échec cuisant du pouvoir car Guy Marius n’était ni l’auteur du communiqué du frapp , ne l’avait pas partagé , n’était pas sur le présidium et n’était pas non plus la personne morale du FRAPP , le pouvoir en place était dans l’impasse de son complot. Ainsi depuis des mois ils étaient à la recherche d’un prétexte pour museler le camarade Guy Marius ».

Maintenant, poursuivent-ils, « l’Etat s’est réfugié derrière un prétexte fallacieux pour le maintenir en prison .Pour preuve tous ceux qui étaient avec lui devant les grilles du palais sont libérés par vagues successives. Ces huit camarades étaient arrêtés uniquement pour couvrir l’objectif d’écarter Guy Marius Sagna de sa mission d’éveil des consciences ».

Néanmoins, liste le collectif sur la question des droits de Guy Marius Sagna, « nos avocats ont démontré avec brio qu’en droit sénégalais rien ne justifie le maintien de Guy Marius Sagna en prison car au regard de la loi toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour qu’il obtienne la liberté provisoire outre le fait qu’il n a commis aucune infraction .Guy Marius a été entendu dans le fond du dossier lui et ses coaccusés , par le juge d’instruction .Tous se sont prononcés sur les faits qui leur sont reprochés et qu’ils ont contesté . Notre camarade est régulièrement domicilié donc il a une garantie de représentation qui permet que chaque fois que la justice aura besoin de lui de le convoquer .Il n’y a aucun risque de collusion avec ses co- inculpés car tous ont été entendu .Sa détention n’est pas nécessaire car n’entrave en rien à la manifestation de la vérité. Le prétendu trouble à l’ordre public évoqué lors de cette manifestation du 29 novembre n’est qu’une pure invention du pouvoir car des manifestants du parti au pouvoir avaient manifesté devant le palais et certains mêmes avaient escaladé les grilles . Donc il est clair que rien en droit ne justifie la détention de Guy Marius ».

Ceci étant dit conclut le collectif « Noo Lank, la détention du camarade Guy Marius Sagna est purement politique.
« Macky Sall après son projet de réduire l’opposition sénégalaise à sa plus simple expression , s’attaque aux mouvements citoyens qui prennent les revendications d’un peuple abusé et meurtri par un racket des maigres moyens qui lui reste »